Accueil / FAITS DIVERS / Les gendarmes tombent encore sur 1224 kilos de cocaïne…

Les gendarmes tombent encore sur 1224 kilos de cocaïne…

Alors que les Sénégalais n’ont pas fini de frissonner en apprenant la saisie de plus d’une tonne de cocaïne, la semaine dernière sur un voilier, les éléments de la compagnie de Gendarmerie de Mbour tombent, en voulant élucider cette affaire, sur une quantité sensiblement supérieure du même genre de drogue. 1224 kilogrammes de cocaïne étaient cachés dans la cave d’une maison à Nianing.

Source le Soleil
Les éléments de la Compagnie de Gendarmerie de Mbour ont découvert dans la cave d’une résidence de Nianing 1224 kilogrammes de cocaïne au cours de leurs investigations sur les 1200 kilogrammes du même genre de drogue découverts à bord d’un voilier abandonné, il y a quelques jours. Les hommes en bleu faisaient une perquisition, hier, aux environs de 15 heures, dans une villa sise au lieu où le voilier avait échoué à Nianing. A leur grande surprise, ils tombent sur cette quantité industrielle qui vient pulvériser en moins d’une semaine le record. La drogue était stockée dans une cave en béton, profonde de deux mètres et transformée en véritable abri souterrain. Elle était conditionnée dans 51 sacs de 24 kilogrammes chacun, soit au total une tonne 224 kilogrammes.

Ainsi, les gendarmes ont réussi à intercepter, en moins d’une semaine, deux tonnes 424 kilogrammes de cocaïne, l’une des drogues les plus prisées et les plus chères au monde. En valeur marchande, ces quantités représentent plus de 140 milliards de francs Cfa. Les arrestations, interpellations et convocations de personnes susceptibles d’éclairer l’enquête des gendarmes qui est en cours, se poursuivent.

…et arrêtent trois Sud-Américains

La compagnie de Gendarmerie de Mbour vient de fructifier ses recherches avec l’arrestation de trois individus originaires d’Amérique du Sud et qui seraient les maîtres d’œuvre de ce trafic à quantité industrielle. Un important arsenal a été aussi saisi.

Quarante-huit heures seulement après avoir mis la main sur 1200 kilogrammes de cocaïne abandonnés à bord d’un voilier, la Gendarmerie a arrêté trois ressortissants sud-américains, qui sont les propriétaires présumés de la drogue. Il s’agit d’un Vénézuélien, un Colombien et un Equatorien interpellés à Fimela et Saly. Trois Sénégalais supposés être des complices sont également tombés dans les filets des gendarmes. Suite à des échanges entre la Compagnie de Mbour et la Section de recherche de la gendarmerie Nationale, les choses ont vite évolué. Selon le Commandant Moussa Fall, qui dirige cette section de recherche, c’est rapidement que les éléments de la gendarmerie ont pu mettre la main sur les délinquants, en se transportant aux villas qu’ils occupaient. Une perquisition s’en est suivie et c’est ainsi, raconte le Commandant Fall, qu’un arsenal d’objets a été trouvé dans leur lieu de refuge. Les investigations sont en train d’être poursuivies puisqu’il reste encore un individu en fuite et dont l’arrestation ne saurait tarder.

Les gendarmes ont aussi saisi du matériel constitué de passeports, un permis de conduire, une carte professionnelle maritime, une autorisation d’entrée sur le territoire bissau-guinéen et deux billets d’avion. Le fait marquant, c’est que c’est toujours la destination Bissau qui est ciblée ; ce qui fait admettre que la porte d’entrée de la drogue au Sénégal, est la Guinée Bissau. Il faut aussi retenir que sept téléphones portables ont été saisis par les pandores, ainsi que 750.000 Francs CFA, 250 Euros, 70 000 Bolivars, 9 000 Francs guinéens de Conakry et 100 Dalasis. Un arsenal sophistiqué, composé d’un AK 47 ou Kalachnikov, deux chargeurs, un fusil calibre 22 à double canon, 41 cartouches, 125 calibres de 12 et 10 munitions dynamiques Nobel, a été découvert. Les délinquants disposaient également d’un carnet de bons de carburant bien fourni et trois groupes électrogènes. Une moto de marque Suzuki 1000 chevaux a été confisquée. Le matériel saisi démontre que tout a été planifié par ces professionnels du trafic de drogue pour réaliser leur sale besogne.

Selon le chef de la Section Recherche, la gendarmerie était au courant, il y a trois mois de ce trafic qu’elle suivait de très prés. Les trafiquants, a souligné le Commandant Fall, sont venus ouvrir au Sénégal, précisément à Ndangane Sambou, à Fimela (région de Fatick), une société de pisciculture. Informée, la Section de Recherche a suivi la société mise en faillite par ses propriétaires qui l’ont revendue afin de s’orienter vers d’autres activités. Pour dire que la pente remonte très haut et c’est la raison pour laquelle la prise de la drogue, tout comme celle de ses convoyeurs n’ont pas été difficiles. Le Commandant Fall s’en est félicité et a affirmé que c’est grâce à l’engagement du Général Abdoulaye Fall, haut commandant de la Gendarmerie qui a considérablement renforcé les moyens mis à la disposition de ce corps que des résultats positifs sont réalisés ces derniers temps.


À voir aussi

L’étudiante, son copain faux policier et son amant, la partie de jambe en l’air…

6 mois de prison assortis du sursis, c’est la sentence qui a été prononcée, hier, …

Escroquerie : Le commerçant qui gonflait son compte Wari, arrêté

Après avoir réussi plusieurs tentatives d’escroquerie de sommes d’argent destinées aux clients, le commerçant A. L.F a …