Accueil / SOCIETE / Les jeunes avocats plaident pour la sécurisation de leur métier

Les jeunes avocats plaident pour la sécurisation de leur métier

C’est parti ! L’Association des jeunes avocats sénégalais (Ajas) vient de lancer officiellement sa première semaine juridique consacrée à des contacts réguliers avec les populations. L’occasion a été saisie par la structure pour insister sur l’urgente nécessité de sécuriser le métier d’avocat et de l’adapter aux mutations notées dans des disciplines de pointe comme l’ingénierie financière.

Source le Soleil
Les jeunes avocats du Sénégal, dirigés par Me Moussa Sarr, tiennent à sécuriser leur métier. Face à la presse pour une cérémonie de lancement de leur première semaine d’échanges et de contacts, l’Association des jeunes avocats sénégalais (Ajas), qui regroupe près de 250 avocats(les 2/3 de la profession) est consciente du fait que ses membres doivent maîtriser les nouvelles techniques juridiques pour être au diapason de ce qui se fait de mieux dans le monde.

C’est tout le sens qu’il faut donner à l’important programme de renforcement des capacités que l’association compte dérouler pour outiller ses membres face à ce qu’elle appelle une “ complexification du marché ”. Aujourd’hui, les jeunes avocats ont la claire conscience que nous sommes en plein dans l’ère de la cyber-délinquance.

De même, des disciplines de pointe comme l’ingénierie financière doivent être mieux maîtrisées. Il faut donc un avocat de type nouveau, qui joue à fond son rôle de conseil au profit des justiciables. A ce titre, l’avocat doit donc impérativement relever le défi de la formation continue, déclarent en chœur Me Moussa Sarr et son vice-président, Me Antoine Mbengue.

L’Ajas interpelle aussi l’Etat pour une redéfinition du périmètre du droit. Car de plus en plus de marchés sont chipés par d’autres corporations au détriment des avocats. En ce qui concerne l’aide juridictionnelle de 200 millions de francs CFA par an que l’Etat alloue pour assister les justiciables démunis, il est demandé une hausse substantielle de cette somme pour un meilleur accès des populations à la justice. La semaine de l’Ajas est notamment marquée par une soirée de gala prévue le 03 août prochain à Dakar. Auparavant, des plaidoiries et des séances de consultations gratuites rythmeront la manifestation placée sous le haut patronage du chef de l’Etat.


À voir aussi

Algérie: Un Sénégalais tué

Un Sénégalais vient d’être en Algérie. Selon  L’As qui donne l’information, la victime, Sakho Diallo …

Le procès de « Boy Djinné » renvoyé

Le procès de Baye Modou Fall alias « Boy Djinné », qui devait avoir lieu hier devant …