POLITIQUE

Les jeunes du PS sur la réduction du mandat présidentiel : «Macky Sall doit démissionner»

  • Date : 9 juillet 2015

 La promesse de réduire le mandat présidentiel de 7 à 5 ans pourrait bien empoisonner la vie du président Macky Sall. Trois possibilités s’offrent à «l’apériste en chef» : le référendum, l’Assemblée nationale ou la démission. Mais, les socialistes  pensent que la démission est la meilleure chose que Macky Sall peut faire.

En conférence de presse hier, le Forum des jeunes socialistes a relancé le débat sur la réduction du mandat présidentiel. D’emblée, les «Verts» de Colobane se sont interrogés sur les conséquences politiques et juridiques de la tenue d’un referendum, pour uniquement réduire le mandat présidentiel en cours. «La modification de l’article 27 de la présente Constitution permet-elle de réduire juridiquement le mandat en cours  du Président Sall élu depuis 2012 ?», se demande le coordonnateur du Fjs, Abdoulaye Gallo Diao, par ailleurs, membre de la Cellule de Communication du Ps. En réalité, pour les socialistes, la réduction du mandat présidentiel par voie référendaire serait un précèdent dangereux voire lourd de conséquences néfastes pour la sacralité et la stabilité de la plus haute institution de notre République. Dès lors, «la meilleure option qui s’offre au Président Macky Sall, pour respecter son engagement électoral, serait de démissionner, le moment opportun», conseille le parti socialiste. Malgré qu’il  appartient au Conseil Constitutionnel, de trancher juridiquement ce débat, en disant le droit. Mais soutient Diao, le respect de ses promesses, fussent-elles électorales, est une garantie de la crédibilité de l’institution qu’il incarne.

Les risques d’une candidature unique !

Pour les enjeux de la prochaine élection présidentielle, le Forum des jeunes socialistes (Fjs) est d’avis qu’une candidature unique autour de Macky Sall peut ne pas arranger le chef de l’Etat. «Mettre toutes les forces politiques de la coalition Bby derrière un seul candidat au premier tour, comporte des risques, en ce qu’il ouvre une brèche au candidat de l’opposition le mieux placé, en cas de ballotage», avise les socialistes.  En réalité, considère le Ps, cette situation aura donné de réelles chances à ce dernier, de sortir vainqueur du scrutin, au second tour, si on tient compte du syndrome Diouf-Wade, Wade-Macky. D’autre part, «quitter unilatéralement Bby pour opposer une candidature au Président Macky Sall, peut s’avérer contreproductif pour les Partis alliés». En claquant la porte de la coalition par une rupture douloureuse, dans le seul but de renverser le régime dont ils ont été les maitres d’œuvre, ces derniers pourraient s’affaiblir, en cas de défaite à l’élection présidentielle, avertit le Fjs. Ainsi, pour harmoniser les positions, la seule solution salvatrice qui s’impose, de l’avis du Forum des jeunes socialistes, est de susciter la réflexion, d’initier et de mener de larges concertations au sein de Bby, pour aboutir à un consensus fort autour d’une formule ou d’une option partagée par tous les acteurs de la coalition.

Bby est une coalition politique et non électorale

Mais pour la structuration et la consolidation de Benno, le Ps s’accorde d’abord sur trois choses qui éviteront les conflits d’intérêts. D’abord, le Président Sall ne doit être, en même temps, président de la République, président de l’Apr, président de «Macky 2012»  et président de Bby. Ainsi, le Ps demande-t-il à ce que Macky Sall soit déchargé de ce lourd fardeau, tout en permettant à la coalition de fonctionner régulièrement. Ensuite, poursuit le Fjs, Benno n’a pas besoin de présidence pour bien agir. Ce qu’il faut à la coalition présidentielle, c’est une équipe soudée et dynamique, afin de consolider et de mieux outiller politiquement le Secrétariat Exécutif  Permanent. Enfin, préconisent les jeunes socialistes, Bby doit avoir de véritables cadres de réflexion et de concertation, pour susciter l’imagination, initier et diriger un débat d’idées et de principes, conformément à ses missions de réalisation des objectifs de développement harmonieux et durable du Sénégal. Si  la  raison d’être de Benno  réside sur  le principe d’aller ensemble, gagner ensemble et gouverner ensemble, alors Bby, selon le Fjs, reste une coalition politique et non électorale. A cet effet, tous ceux qui considèrent que Bby est une coalition électorale, doivent la quitter, comme ce fut  le cas du Parti Rewmi d’Idrissa Seck, soutient le Fjs. Avant de préciser que la Coalition Bby est née du champ de bataille contre le régime mafieux et criminel de Wade.

Mouhamadou BA

Comments are closed.

People
Les Plus Populaires
Les plus commentés
Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15