Accueil / FAITS DIVERS / Les jeunes innovent, les religieux ruent dans les brancards

Les jeunes innovent, les religieux ruent dans les brancards

La ville ancienne est le point de ralliement de centaines de fêtards et autres visiteurs, venus de tous les coins du pays, et même de l’étranger, pour la célébration de l’Assomption communément appelée 15 Août. Les secteurs de l’hôtellerie, du transport et du commerce se frottent les mains, espérant réaliser de bons chiffres d’affaires à l’issue de cette grande fête célébrée à la manière saint-louisienne, et qui continue de susciter des contestations du côté de certains religieux. Même si les jeunes y ont introduit de nouvelles initiatives pour éviter la débauche.

Source l’Office

La plage de l’hydrobase est le lieu de rendez-vous des fêtards. Tout mène à cette plage située sur la langue de barbarie où diverses manifestations culturelles et sportives sont prévues. Certaines populations soutiennent avec la dernière énergie que la manière dont on célèbre le 15 août à Saint-Louis, « offre l’occasion à une partie de la jeunesse de s’adonner à des pratiques malsaines ». Par contre, d’autres estiment que l’événement offre plutôt aux ressortissants de la région nord, aux hôtes de marque et autres invités, l’opportunité de se retrouver après une année de dur labeur, et de pouvoir décompresser à l’hydrobase, à Sal-Sal à Gokhou-Mbathie… En tout cas, c’est une occasion de communier dans la joie et l’allégresse. Pour l’heure, l’animation est au beau fixe dans la capitale du nord. Les réceptifs commencent à recevoir du monde. Les autorités administratives et municipales ont pris toutes les dispositions nécessaires à la célébration du 15 août. Les maîtres nageurs commencent à faire la navette sur les plages pour veiller sur la sécurité des baigneurs. Les forces de l’ordre mènent des opérations de vérification d’identité, qui leur ont permis déjà de neutraliser des malfrats et autres bandits de grand chemin qui ont eu maille à partir avec la justice. Près de 100 éléments du GMI quadrillent la ville, notamment les lieux de convergence. Les secouristes sont en alerte pour veiller au bien-être de ces jeunes venus de partout.

La partition religieuse

Seulement, l ‘Assomption, comme l’a souligné le vicaire de la paroisse Notre Dame de Lourdes de Saint-Louis, Abbé Etienne Sarr, est une fête religieuse. Elle commémore la montée au ciel de la Sainte Vierge Marie, avec Son Corps et Son Ame. Ce qui est important pour l’église, c’est la messe et les prières. D’ailleurs, des messes sont prévues dans les sanctuaires. L’église n’a rien à voir avec ce qui se fait sur les plages, les sorties, les excursions ou autres manifestations organisées par l’ensemble des jeunes, martèle Abbé Etienne Sarr. Même son de cloche chez les musulmans, en tête le Président de l’Association pour le soutien et la coordination des activités islamiques (Ascai). Abdallah Sall exhorte les fêtards à plus de décence. Le fils de Feu Abbas Sall n’a pas manqué de tirer sur certaines pratiques à la plage qu’il juge antireligieuses. « Il y a de ces comportements de certains jeunes qui sont exécrables, et qui ne militent pas en faveur des bonnes mœurs des croyants », déplore-t-il. D’ailleurs, un programme qui permet d’aller trouver les populations dans les daaras, les mosquées, les gares routières et les marchés, en vue de les sensibiliser sur l’urgence et la nécessité de contribuer efficacement à la lutte contre la drogue, les maladies sexuellement transmissibles, la débauche, les dérives de cette jeunesse sénégalaise pressée de se rendre sur les plages pour faire du mal, est établi. L’Ascai a même invité les jeunes à s’abstenir d’aller à la plage, et à se ranger dans l’adoration d’Allah.

Le jour du 15 août, rappelle Abadallah Sall , pour ramener les jeunes à la raison, l’association envisage d’organiser sur la place Faidherbe des conférences et des causeries sur l’éducation des jeunes, la solidarité islamique, sur les démarches qu’il faut entreprendre tous les jours pour renforcer l’unité des couples, la cohésion des conjoints, les bienfaits de la charité et de l’entraide, l’importance de la collecte et de la remise de dons aux pauvres, nécessiteux et autres indigents. Cependant, force est de reconnaître que le 15 Août est une tradition à Saint-Louis. Personne ne peut expliquer comment ce phénomène a été transféré à Saint-louis, car jadis, elle se fêtait à Mbour, Dakar et autres villes de la côte. Ce phénomène a pris de l’ampleur au fil du temps, et continue de faire couler beaucoup d’encre et de salive. Il est avéré que les retombées économiques et sociales de cette fête dans la capitale du nord sont difficilement quantifiables. Les hôteliers, les gérants d’auberges, de restaurants, de boîtes de nuit, les vendeuses de poisson, les chauffeurs et les transporteurs, les boutiquiers et les marchands ambulants, ne peuvent pas rater cette occasion pour réaliser de bons chiffres d’affaires. Du côté des autorités, toutes les dispositions sont prises pour éviter des débordements. L’arrêté préfectoral souligne qu’à partir de 19 heures, les forces de sécurité vont obliger tous les baigneurs à vider les lieux. Durant toute la nuit, la plage est bien surveillée. C’est pourquoi, on n’ose plus parler de problème de baignade de nuit. En dehors des manifestations de l’hydrobase, des soirées dansantes, des concerts et autres rencontres saines et agréables qui permettent aux couples de s’épanouir, de passer de bons moments sont organisés dans la ville. Et toutes ces manifestations n’empêchent pas ces jeunes de prier aux heures prescrites. L’innovation, cette année, c’est qu’il est prévu des séances de consultations médicales gratuites à l’école primaire Khayar Mbengue, à Ndiawdoune, organisées par l’association des « domou Ndar ». On exhorte aussi les populations à nettoyer les plages, les berges du fleuve, à acheter des moustiquaires imprégnées, à circuler avec des pièces d’identité…


À voir aussi

Drame à Dahra Djoloff- Un véhicule heurte mortellement un septuagénaire

Un vieux âgé de 73 ans, originaire de Touba, a perdu la vie suite à …

Yang-yang (Linguère)- La gendarmerie arrête une bande de voleurs de bétail

Ouf de soulagement des populations de l’arrondissement de Yang-Yang ! Une bande de voleurs de bétail …