7667487f224c95d2e2615f1ca10c6cc8_XL

Les nafilas de la semaine

1ère NUIT : Le croyant doit accomplir 10 rakkas, soit 5 sallama.

Dans chaque rakka, il doit réciter à haute voix : 1 fois le Chapitre « Fatiha », 2 fois le  Chapitre « Khoul ya ayouhal kafirouna » et 2 fois le Chapitre « Khoul hou allahou ahad ».
La chair de celui qui aurait fait cela, sera préservée de la flamme de l’Enfer.

2ème NUIT : 6 rakkas, soit 3 sallama. Dans chaque rakka, on doit réciter à haute voix : 1 fois le Chapitre « Fatiha » et 5 fois le Chapitre « Inna a’taïlnaka ».
Les pêchés de celui qui aurait fait cela seront annulés, il aura les grâces d’un docteur qui aurait guéri mille malades à ses frais.

3ème NUIT : 6 rakkas, soit 3 sallama. Dans chaque rakka, on doit réciter à haute voix : 1 fois la fatiha, et 1 fois « Inna anzal nahou ». Celui qui aurait fait cela, recevra les récompenses de celui qui aurait libéré mille esclaves et donné à manger et à boire à mille personnes et qui les aurait habillés. Les tourments du tombeau ne l’effraieront point. La peur de la mort lui sera épargnée.

4ème NUIT : 4 rakkas, soit 2 sallama. Dans chaque rakka, on doit réciter 1 fois la « Fatiha » et 3 fois « Khoul ya ayouhal kafirouna ». Les pêchés de celui qui aurait fait cela, seront effacés sur place ; il aura les récompenses accordées à mille adorateurs ou mille guerriers morts en combattant pour la cause d’ALLAH.

5ème NUIT : 8 rakkas, soit 4 sallama. Dans chaque rakka, on doit réciter 1 fois la fatiha, 1 fois « Alam nasra » et 3 fois « Khoul hou allahou ahad ». Cette nuit là 2 anges inscriront sur une tablette les mérites de celui qui aurait fait cela et effaceront ses mauvaises actions.

6ème NUIT : 2 rakkas, soit 1 sallama. Dans chaque rakka, on doit réciter 1 fois la fatiha, et 10 fois « Khoul hou allahou ahad ». Celui qui aurait fait cela recevra la récompense de celui qui aurait fait mille prières dans la mosquée d’Abraham et de Masjidill’harami.
Des rayons lumineux comme ceux du soleil et de la lune lui serviront de guide pour le conduire au Paradis.

7ème NUIT : 6 rakkas, soit 3 sallama. Dans chaque rakka, on doit réciter 1 fois la fatiha, et 7 fois « Khoul Ya Ayouhal Kaafirouna » et 7 fois « Khoul hou allahou ahad ». Il recevra s’il les accomplit les récompenses de celui qui aurait fait l’aumône de mille ou cinq mille écus environ. L’entrée au ciel lui sera accordée.

8ème NUIT : 2 rakkas, soit 1 sallama. Dans chaque rakka, on doit réciter 1 fois la fatiha, 12 fois « Khoul hou allahou ahad » et 12 fois « Khoul aouzou birabbil nassi ». Celui qui aurait fait cela, aura les mérites de celui qui aurait adoré le DIEU unique pendant mille ans et qui aurait restauré la communauté musulmane et l’aurait vêtue.

9ème NUIT : 8 rakkas, soit 4 sallama. Dans chaque rakka, on doit réciter 1 fois la fatiha, 3 fois « Tabat yadha » et 3 fois « Khoul hou allahou ahad ». Celui qui aurait fait cela, sera du nombre des reconnaissants. Il aura la récompense de celui qui aurait lu les 114 Chapitres sacrés descendus du Ciel. La porte des Huit paradis lui sera grandement ouverte.

10ème NUIT : 4 rakkas, soit 2 sallama. Dans chaque rakka, on doit réciter 1 fois la fatiha, 1 fois « Ayatoul Koursiyou », 1 fois « Inna anzal nahou » et 12 fois « Khoul hou allahou ahad ». Tous les anciens et futurs pêchés de celui qui aurait fait cela, seront effacés sur place. Il sera protégé contre le feu ; grâce à ses mérites 70 personnes condamnées à l’enfer seront graciées.

11ème NUIT : 4 rakkas, soit 2 sallama. Dans chaque rakka, on doit réciter 1 fois la fatiha, 7 fois « Inna anzal nahou » et 7 fois « Khoul hou allahou ahad ». Après le dernier sallama, on récitera 70 fois « La hawla wala houwata illa bilahi alil hazim » et 70 fois « Allahouma salli ala mou hammadine wassalim » (O DIEU, répand tes bénédictions sur Mouhammed et accorde lui le salut). DIEU pardonnera celui qui aurait fait cela ses anciens et futurs pêchés comme à celui qui aurait fait une aumône de mille écus, donné à manger et à boire à mille affamés et vêtu mille personnes ; il sera à l’abri de toute misère, danger, pauvreté, tristesse et calamités etc… Il entrera au Paradis sans être questionné.

Voir aussi

sans-titre

PRISONS : LA PATRIE COMPATISSSANTE.

           Nous ne pensions jamais écrire un jour sur l’état de …

Open