arton153682-1

LES NATIONS UNIES APPELLENT BANJUL À ORGANISER DES ÉLECTIONS APAISÉES ET CRÉDIBLES

(APS) – Le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies en Afrique de l’Ouest, Mohamed Ibn Chambas, a souhaité vendredi voir la Gambie créer une atmosphère propice à des élections crédibles et apaisées.

« On va continuer à travailler avec la Gambie pour insister sur la tenue d’élections crédibles et apaisées. Nous espérons que la Gambie va suivre le bon exemple de la consolidation du processus démocratique en Afrique de l’Ouest » a-t-il dit.

M. Chambas, également chef du bureau des Nations unies en Afrique de l’Ouest, intervenait à une conférence de presse, à Dakar, à la fin de la 29e réunion consultative de haut niveau des chefs de mission de l’ONU dans la région ouest-africaine.

Selon Mohamed Ibn Chambas, une mission conjointe de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao), de l’Union africaine (UA) et des Nations unies s’est rendue à Banjul, la capitale de la Gambie, pour travailler, de concert avec les autorités gambiennes, à « des élections inclusives, crédibles et pacifiques ».

« Nous avons offert l’appui de toutes les trois organisations de travailler avec la Gambie pour créer une atmosphère propice à la tenue d’élections crédibles et pacifiques », a-t-il dit.

Les délégués de ces trois organisations ont demandé aux autorités gambiennes d’accorder la liberté provisoire aux personnes arrêtées lors des manifestations organisées les 14 et 16 février à Banjul, selon Mohamed Ibn Chambas.

Le climat politique est très tendu en Gambie durant ces dernières semaines.

Trois personnes arrêtées lors de rassemblements de l’opposition, dont l’opposant Solo Sandeng, ont été torturées à mort, selon plusieurs organisations de défense des droits de l’homme.

La prochaine élection présidentielle dans ce pays dirigé depuis 1994 par Yahya Jammeh est prévue vers la fin de cette année.

Voir aussi

telechargement-1

SEYDOU GUEYE REPLIQUE A CHEIKH BAMBA DIEYE «La myopie politique renvoie à une vision sombre des choses»

Cheikh Bamba Dièye avait  presque tourné en dérision la récente sortie du chef du gouvernement …