Accueil / ACTUALITES / Les quotidiens à fond dans le rapport de la Cour des comptes

Les quotidiens à fond dans le rapport de la Cour des comptes

Les problèmes de gestion soulevés dans le dernier rapport de la Cour des comptes sont au centre des sujets évoqués par les journaux reçus à l’APS, jeudi.

A propos de ce rapport, Le Témoin au quotidien titre : ‘’Bamboula’’ à la Caisse de sécurité sociale où plus de 74 millions de francs de billets d’avion ont été dépensés pour le président du Conseil d’administration.

Selon toujours le journal, les jetons de présence au Conseil d’administration ont été fixés à 150 000 francs, ‘’alors que c’est gratuit’’.

L’As parle de ‘’pillage organisé’’ à la Caisse de sécurité sociale, à l’Autorité de régulation des postes et télécommunications (ARTP) et dans les collectivités locales.

Pour sa part, le quotidien Enquête fait état d’une ‘’mafia au tour de 12 milliards’’ de francs dans l’acquisition de terrains par la Caisse de sécurité sociale entre Bambilor et la VDN.

Et le journal de souligner : ‘’Dans le lot des sociétés nationales, agences, établissements publics et institutions de prévoyance sociale fouillés par la Cour des comptes, la Caisse de sécurité sociale occupe une place de choix’’.

Selon Enquête, ‘’12 pages lui sont consacrées qui mettent l’index sur des problèmes de gestion mais surtout des transactions douteuses, qui foulent au pied les principes les plus élémentaires en matière d’acquisition foncière’’.

Libération parle du ‘’banquet des prédateurs’’, tandis que La Tribune explique ‘’comment le pays a été pillé’’.
Walfadjri constate une ’’foire aux magouilles’’, en évoquant ‘’le double salaire de l’assistante’’ d’un Premier ministre ou le million de francs pour la facture téléphonique de Mamadou Massaly à la Société d’investissement et de réparations navales (SIRN). Selon L’Observateur, ‘’la Cour compte les carnages’’.

A sa Une Le Soleil signale que le Sénégal est classé premier de l’Union économique et économique est monétaire ouest-africaine (UEMOA) et de l’Organisation pour l’harmonisation du droit des affaires en Afrique (OHADA) dans le classement de Transparency International.

Mercredi en Conseil des ministre, le chef de l’Etat a adressé ses félicitations au gouvernement pour ‘’l’amélioration du rang du Sénégal en matière de corruption selon le classement de Transparency International’’.

‘’Classé 69ème mondial sur 174 pays avec une progression de 43 points, le Sénégal sort de la zone rouge, devenant ainsi le 10ème pays africain, le troisième de la CEDEAO et premier de l’UEMOA et de l’OHADA’’, rapporte le communiqué du Conseil des ministres.

La même source souligne que ce redressement du Sénégal dans le classement d’attractivité, ‘’conforte les efforts et les réformes accomplis par le gouvernement et l’option majeure du chef de l’Etat, d’ériger la gouvernance et la transparence comme pierre angulaire de l’action publique’’.

Mais le journal Le Quotidien note que le chef de l’Etat ‘’se félicite avec des chiffres de 2014’’. D’où ce titre : ‘’Macky s’embrouille’’.

APS

À voir aussi

Go- Jacques a dit…..

Parait qu’un vent de panique souffle sur la communauté sénégalaise installée aux Etats-Unis, avec près …