Accueil / ACTUALITES / Les récentes saisies de cocaïne ont permis d’identifier un ‘grand parrain’, selon le procureur général

Les récentes saisies de cocaïne ont permis d’identifier un ‘grand parrain’, selon le procureur général

Le réseau dont sont membres les onze personnes arrêtées dans le cadre des récentes saisies de cocaïne, ambitionnait ‘d’infiltrer l’Afrique à partir du Sénégal’. C’est la révélation du procureur de la République près le tribunal hors classe de Dakar, Ousmane Diagne qui informe que cette affaire leur a permis d’identifier un grand parrain de la drogue.

Les récentes saisies record de drogue opérées au Sénégal ont amené à identifier ‘un grand parrain’ de la drogue, qui avait la haute main sur ce trafic vers le contient africain, a déclaré hier, à Dakar, le procureur de la République près le tribunal hors classe de Dakar, Ousmane Diagne. ‘C’était une bonne partie de l’Afrique occidentale qui était concernée’, a-t-il précisé au cours d’une conférence de presse, citant la Guinée-Bissau, la Guinée Conakry, la Sierra Leone et le Sénégal.

Ousmane Diagne, qui s’exprimait en présence du procureur général près la Cour d’appel de Dakar, a indiqué que le réseau dont sont membres les onze personnes arrêtées dans le cadre de cette affaire, ambitionnait ‘d’infiltrer l’Afrique à partir du Sénégal’. ‘Il serait illusoire’ de croire que cette drogue saisie est destinée à la consommation locale, a-t-il fait valoir, en ajoutant que cette affaire est liée à ‘une tentative d’installer une sorte de tête de pont’ du trafic de drogue en Afrique.

Des saisies successives de cocaïne de 1,2 tonne, puis de 1 254 kg de cocaïne ont été opérées les 27 juin et 1er juillet derniers par la gendarmerie sénégalaise, dans le secteur de Nianing, sur la Petite-côte. Selon le procureur de la République, il serait ‘hasardeux, voire téméraire’ de partir de ces deux saisies record pour présenter le Sénégal comme plaque-tournante du trafic de drogue. Il a cependant fait part de sérieuses raisons qui portent à croire que cette affaire a des connexions avec des opérations de blanchiment de l’argent de la drogue. Il a fait allusion, à cet effet, à la saisie de documents sur une société de pêche dont la maison-mère est basée en Guinée Conakry. ‘Les investigations se poursuivent’ pour ce qui concerne ces sociétés écran, qui sont ‘assez nombreuses’, a précisé Ousmane Diagne qui a rendu hommage aux forces de sécurité sénégalaises pour le démantèlement de ce réseau. ‘Nos investigations se poursuivent et je peux vous assurer que nous progressons’, a-t-il indiqué, en ajoutant que la lutte contre la drogue doit être de dimension internationale et impliquer l’ensemble des pays.

Les personnes interpellées dans cette affaire, dont des Sud-Américains, des Français, un couple bissau-guinéen et une Sénégalaise ont été inculpées du délit d’associations de malfaiteurs, trafic international de drogue, faux et usage de faux et infraction à la loi relative au séjour d’étrangers au Sénégal. Une enquête a été également ouverte contre X.


À voir aussi

Un kankourang se fait prendre par la Police !

Une scène insolite qui s’est déroulé il y a quelques jours et la vidéo est …

Sexe contre notes: Serigne Mbaye Thiam répond à Human Rights Watch

La réplique n’a pas tardé. Aussitôt après la sortie du rapport de Human Rights Watch …