Accueil / SOCIETE / LES SALTIGUES DE MALANGO AVERTISSENT. LE SANG COULERA ENCORE TANT QUE…

LES SALTIGUES DE MALANGO AVERTISSENT. LE SANG COULERA ENCORE TANT QUE…

Une chèvre noire pour les politiciens, 3 bols de laax (bouillie en mil) et 7 gâteaux de mil pour les chefs de famille, 7 mètres de tissu percale pour les responsables communautaires de base. Voilà ce que prescrivent les saltigués de Malango pour le retour de la paix sociale. Ils ont fait face à la presse hier.
Le Sénégal est de plus en plus proche de la transition militaire et la tension restera vive. L’avertissement vient des saltigués de Malango qui se disent pessimistes vue la tournure que prend la situation nationale. D’après eux, le pire est à craindre à moins que des sacrifices soient faits par chacun des sénégalais.

« Le sang va continuer de couler et le Sénégal ne retrouvera pas la paix si des sacrifices ne sont pas faits dans les brefs délais », avertit Erick Gbodossou hier face à la presse. Et le président de l’Ong Promettra international de demander aux uns et aux autres d’accorder du crédit à ces prédictions. Parce que, se justifie-t-il, « je travaille avec les grands maitres voyants depuis 1971 et 70% des prédictions sont justes et vérifiés ». Suffisant pour suggérer aux acteurs politiques et à la société civile de faire des sacrifices. « Notre organisation Promettra représente la voix des guérisseurs, celle des leaders de base. En juin dernier, ces mêmes saltigués avaient prédit, entre autres, que les événements qui vont être liés aux élections de février 2012 risquent d’être entachées de problème sérieux et préoccupants », rappelle M. Gbodossou. Qui poursuit : « Au-delà du bain de sang, si ça doit perdurer, il y a risque d’une transition militaire.

C’est ainsi qu’ils ont prescrit des sacrifices qu’il faut faire. Il est recommandé que les responsables politiques fassent des sacrifices de chèvre noire. Les chefs de famille (homme ou femme) fassent des sacrifices de 3 bols de laax un mardi et 7 gâteaux de mil un jeudi. Les responsables de communauté doivent faire un sacrifice de 7m de tissu percale ». Aussi espère-t-il que ces sacrifices soient correctement exécutés. Car, laisse entendre le président de Promettra, devant cette situation préoccupante, tous les saltigués sérères, les chefs de culte, les leaders des religions endogènes et spirituelles ont été contactés par l’organisation qu’il dirige pour revisiter « les valeurs des civilisations notamment les bois sacrés, les pangols, les xamb, etc. », en vue de ramener la paix sociale.

Erick Gbodossou invite les gouvernants à plus de tolérance susceptible de favoriser un avenir meilleur pour la jeunesse. Dés lors, il préconise et demande surtout à tous les sénégalais de se tourner vers les saltigués et de « compter sur l’utilité de leurs mains ». Aussi, dira-t-il, « aujourd’hui plus que jamais, j’invite ces derniers à plonger leurs mains dans les profondeurs des politiques pour y inonder la sagesse, la tolérance, la bonté et donner à la population sénégalaise l’espoir de regarder son avenir avec confiance ».

WALF’’GRAND-PLACE


À voir aussi

Hôpital moderne de Touba : L’IGE à fouiller dans les bottes de certains dignitaires mourides…

Un parfum de «scandale et d’orientation frauduleuse » secoue l’hôpital moderne de Touba. Face à …

Affaire Imam Ndao: Me Moussa Sarr, un avocat dans le procès !

Le procès de l’imam Ndao et de ses 29 co-accusés est dans sa dernière ligne …