SANTE

Les sucres raffinés pourraient conduire à la dépression

  • Date: 11 août 2015

Des apports importants en sucre blanc raffiné et en sucres ajoutés pourraient conduire à un risque accru de dépression, selon une nouvelle étude scientifique américaine. Ils seraient donc à éviter, au profit d’aliments à indice glycémique plus faible.

Une alimentation riche en sucres raffinés, c’est-à-dire en sucre de canne blanc, pourrait augmenter le risque de dépression, selon une nouvelle étude américaine publiée dans l’American Journal of Clinical Nutrition.

Pour arriver à cette corrélation inattendue, les chercheurs ont examiné l’indice glycémique et les types de glucides consommés par 70 000 femmes ménopausées, issues d’une étude d’observation de la santé des femmes. Les participantes ont été suivies pendant 4 ans, durée pendant laquelle leur état de santé mentale a été mesuré régulièrement, ainsi que tous les symptômes attestant d’une dépression (fatigue chronique, changements d’humeur, …).

Au final, il s’avère que les femmes consommant fréquemment des sucres raffinés, notamment ajoutés dans des plats industriels (pain, céréales, sodas…) ont un plus grand risque de dépression que les autres. A l’inverse, la consommation élevée de fibres alimentaires, de graines, de légumes et de céréales complètes diminuent leur risque. Pour les chercheurs, ces résultats suggèrent que plus l’indice glycémique des aliments est élevé, comme dans les sucres raffinés, plus le risque de dépression est important.

Si ce lien demeure à préciser et à confirmer, les auteurs de l’étude soulignent l’importance d’une alimentation saine pour tenter de limiter son risque de dépression à la ménopause.

A noter qu’en France, le raffinage du sucre n’intervient que pour transformer le sucre roux de canne en sucre blanc. Le sucre blanc issu de la betterave à sucre n’est pas raffiné. Ce dernier totalise plus de 90% du sucre commercialisé, contre 4% pour le sucre raffiné issu de la canne à sucre. Mais c’est bien le sucre de canne blanc qui est le plus utilisé dans les produits industriels.

Helene Bour

Comments are closed.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15