Accueil / ACTUALITES / LES SUJETS POLITIQUES EN EXERGUE

LES SUJETS POLITIQUES EN EXERGUE

Dakar, 9 fév (APS) – Les journaux reçus mardi à l’APS évoquent entre autres sujets la brève audience que Macky Sall a accordée aux responsables de l’Alliance pour la République (APR) de Pikine, aux réformes constitutionnelles en perspective.

Evoquant la rencontre entre le président de l’APR et les responsables de son parti à Pikine, l’As parle d’une « audience électrique » et titre : « Macky Sall humilie les apéristes de Pikine ».

’’Le président Sall a porté hier (lundi) son masque des mauvais jours et tancé les responsables apéristes de Pikine qui se sont livrés samedi dernier à une séance de pugilat lors d’une manifestation politique. L’audience (…) n’a duré que deux minutes. Macky Sall a menacé de les virer tous s’ils répètent la même ignominie », écrit L’As.

Sur la même audience, Le Populaire et La Tribune affichent respectivement : « Macky tempête sur les apéristes de Pikine » et « Macky Sall tempête sur les +gros enfants+ ».

S’intéressant à l’actualité du chef de l’Etat, Le Soleil annonce que Macky Sall a rejoint le Groupe de Haut niveau sur l’eau. Il a été choisi par la Banque mondiale.

En politique, Enquête livre « les assurances de Macky Sall » au sujet des réformes constitutionnelles. Le journal précise que la réception du Conseil national de la jeunesse, lundi, au Palais, « a servi de prétexte au président de la République pour expliquer son projet de réforme constitutionnelle ».

Lors de cette audience, le chef de l’Etat a déclaré : « La date du référendum sera publiée après la vulgarisation du projet de (réforme). Je ne suis pas dans une logique d’accaparement du pouvoir (…) ».

S’intéressant à l’actualité sociale, Sud Quotidien annonce « la fin de l’état de grâce pour l’année scolaire 2015-2016 ». « SAES et CUSEMS au front, Grand Cadre à l’affût », titre le journal.

Sud souligne que dénoncer le « non respect des accords » par le gouvernement, « le Grand cadre des syndicats d’enseignants menace d’observer un débrayage et une grève totale les 17 et 18 février (….) ».

Dans la même logique également, le SAES « entame son premier plan d’actions cette année en décrétant un arrêt de cours de mardi (…) », ajoute le journal.

Dans sa livraison du jour, Le Témoin quotidien s’intéresse à la taille du gouvernement en titrant : « Embonpoint gouvernemental, ces ministres et secrétaires d’Etat +inutiles+ ».

Ces ministres et secrétaires d’Etat coûteraient : ’’400 millions de salaires cumulés, 132000 litres de carburants estimés à 105 millions consommés annuellement, 500 000 francs Cfa de crédits téléphoniques mensuels, indemnités de déplacement et de logement gonflent la rémunération’’.

Share This:

À voir aussi

CRISE DANS LA COOPÉRATION DE PÊCHE AVEC LE SÉNÉGAL Les exigences de la Mauritanie se précisent

La réflexion sur la crise en vogue dans le secteur de la pêche se poursuit …