Accueil / ACTUALITES / LES SUJETS POLITIQUES EN EXERGUE

LES SUJETS POLITIQUES EN EXERGUE

Dakar, 9 fév (APS) – Les journaux reçus mardi à l’APS évoquent entre autres sujets la brève audience que Macky Sall a accordée aux responsables de l’Alliance pour la République (APR) de Pikine, aux réformes constitutionnelles en perspective.

Evoquant la rencontre entre le président de l’APR et les responsables de son parti à Pikine, l’As parle d’une « audience électrique » et titre : « Macky Sall humilie les apéristes de Pikine ».

’’Le président Sall a porté hier (lundi) son masque des mauvais jours et tancé les responsables apéristes de Pikine qui se sont livrés samedi dernier à une séance de pugilat lors d’une manifestation politique. L’audience (…) n’a duré que deux minutes. Macky Sall a menacé de les virer tous s’ils répètent la même ignominie », écrit L’As.

Sur la même audience, Le Populaire et La Tribune affichent respectivement : « Macky tempête sur les apéristes de Pikine » et « Macky Sall tempête sur les +gros enfants+ ».

S’intéressant à l’actualité du chef de l’Etat, Le Soleil annonce que Macky Sall a rejoint le Groupe de Haut niveau sur l’eau. Il a été choisi par la Banque mondiale.

En politique, Enquête livre « les assurances de Macky Sall » au sujet des réformes constitutionnelles. Le journal précise que la réception du Conseil national de la jeunesse, lundi, au Palais, « a servi de prétexte au président de la République pour expliquer son projet de réforme constitutionnelle ».

Lors de cette audience, le chef de l’Etat a déclaré : « La date du référendum sera publiée après la vulgarisation du projet de (réforme). Je ne suis pas dans une logique d’accaparement du pouvoir (…) ».

S’intéressant à l’actualité sociale, Sud Quotidien annonce « la fin de l’état de grâce pour l’année scolaire 2015-2016 ». « SAES et CUSEMS au front, Grand Cadre à l’affût », titre le journal.

Sud souligne que dénoncer le « non respect des accords » par le gouvernement, « le Grand cadre des syndicats d’enseignants menace d’observer un débrayage et une grève totale les 17 et 18 février (….) ».

Dans la même logique également, le SAES « entame son premier plan d’actions cette année en décrétant un arrêt de cours de mardi (…) », ajoute le journal.

Dans sa livraison du jour, Le Témoin quotidien s’intéresse à la taille du gouvernement en titrant : « Embonpoint gouvernemental, ces ministres et secrétaires d’Etat +inutiles+ ».

Ces ministres et secrétaires d’Etat coûteraient : ’’400 millions de salaires cumulés, 132000 litres de carburants estimés à 105 millions consommés annuellement, 500 000 francs Cfa de crédits téléphoniques mensuels, indemnités de déplacement et de logement gonflent la rémunération’’.

Share This:

À voir aussi

Sonko, Pétrole- Gaz Les indélicatesses d’un politicien artificiel

Quand on a l’obsession de la fiscalité, du pétrole et du Gaz, on est soi-même …