Accueil / SANTE / Les syndicalistes invités à soutenir la CMU

Les syndicalistes invités à soutenir la CMU

Le directeur général de l’agence de la Couverture maladie universelle (CMU) Cheikh Mbengue invite les syndicalistes et toutes les associations qui interviennent dans la santé et le développement du Sénégal à soutenir ce programme de protection médicale.

‘’Tous les syndicalistes et toutes les associations qui interviennent dans la santé et le développement du Sénégal de manière générale doivent soutenir la couverture maladie universelle’’, a indiqué notamment le directeur général de la CMU.
Pour M. Mbengue, qui prenait part, jeudi à Bakel, à un comité départemental de développement (CDD), à la préfecture de Bakel, soutenir ce programme, c’est ‘’dire non aux travailleurs véreux’’ qui vendent des médicaments devant être offerts gratuitement aux enfants.
Le DG de l’agence de la CMU réagissait ainsi à ce qu’il a qualifié d’attaques ‘’virulentes’’ contre la CMU et contre lui-même en tant que responsable de cette structure.
‘’ Nous accueillons ces attaques avec beaucoup de sérénité, nous considérons que quand Monsieur le président de la République vous confie une tâche, il faut la mettre en œuvre, et nous la mettrons en œuvre contre vents et marées s’il plait à Dieu’’, a-t-il martelé.

Le DG a indiqué avoir élevé la voix la semaine dernière, contre ‘’des professionnels de la santé qui, au lieu de donner gratuitement les médicaments aux enfants de zéro à cinq ans, les vendent’’.

Il a ajouté avoir dénoncé cette pratique lors de son séjour à Diourbel et ailleurs, jugeant inacceptable que le Président ‘’débloque des moyens énormes pour que les enfants de zéro à cinq ans disposent de soins gratuits et que des gens les vendent’’.

 ‘’Quelle que soit l’attitude des syndicats, c’est une position que nous avons et nous sommes fermes. Et les personnes qui le font, seront sanctionnés’’, a-t-il souligné, évoquant le cas récent d’un professionnel de la santé arrêté par l’Office national contre la corruption (OFNAC), parce qu’il vendait des médicaux devant être gratuits dans la banlieue de Dakar. Pour lui, aussi bien le ministère de la Santé que l’administration déconcentrée sont ‘’fermes’’ sur cette position.
‘’Si les syndicalistes veulent couvrir tous les travailleurs, y compris les travailleurs véreux, ils nous trouveront sur leur chemin’’, a-t-il dit.
Il a réitéré son affirmation selon laquelle la CMU dont le budget a été voté en juillet à hauteur de 17 milliards, sur six mois, n’a pas de problème de financement.
Il a ajouté que le les lenteurs du rythme des remboursements résident dans le fait que l’agence de la CMU ne peut payer sur la base des relevés trouvés sur place, mais a besoin plutôt de factures et de pièces justificatives correctement remplies, pour éviter de s’exposer aux remontrances de la cour des comptes et de l’inspection générale d’Etat.

Toutefois, 223 à 225 millions ont été remboursés à des hôpitaux ayant envoyé leurs factures. D’autres continuent à faire parvenir les leurs, qui feront l’objet d’un ‘’traitement diligent’’, a-t-il assuré.

Après Kolda et Sédhiou, les régions de Dakar, Thiès et Tambacounda sont annoncées. Pour ce qui est de la facture de Kédougou elle a été récupérée par le mission de la CMU à la région médicale et sera amenée à Dakar, a-t-il expliqué.

Share This:

À voir aussi

Sida, tuberculose et paludisme : l’Initiative 5% sera rehaussée à 7% en 2018 (responsable)

(APS) – L’Initiative 5%, la nouvelle modalité de contribution au Fonds mondial de lutte contre …