Accueil / ACTUALITES / Les syndicats enseignants contre la coupure des salaires pour cause de grève

Les syndicats enseignants contre la coupure des salaires pour cause de grève

La surprise et l’indignation restent les maîtres mots dans les rangs des membres du Cadre unitaire des syndicats des enseignants du moyen secondaire (Cusems) devant les ponctions opérées par l’Etat sur les salaires de quelques-uns d’entre eux. Les camarades de Mbaye Fall Lèye et de Mamadou Mbodj attirent l’attention de l’opinion sur les risques graves que peut engendrer cette mesure.

Source : Le Quotidien

Au sortir de sa réunion du Directoire de samedi dernier, le Cadre unitaire des enseignants du moyen-secondaire (Cusems) s’est fendu d’un communiqué pour fustiger l’attitude du gouvernement consistant à amputer une partie de leur salaire. «Surpris et indigné» par cette décision, le Cusems «appelle les collègues victimes de ces coupures de salaire qui frisent la provocation à rester mobilisés, mais sereins, en attendant la suite des contacts initiés avec les autorités de tutelle». Ainsi, malgré «tous les sacrifices consentis par les collègues pour sauver l’année et rattraper les heures perdues pendant la grève… et le pacte de confiance auquel le gouvernement l’avait convié et qui avait débouché sur la signature du protocole d’accord le 5 mars 2007», le Cusems voit par cet acte, une volonté manifeste de l’Etat d’hypothéquer l’année scolaire.

De ce fait, Mbaye Fall Lèye et ses camarades, analysant le contexte dans lequel les coupures de salaire sont intervenues, prennent à témoin «l’opinion nationale et internationale, en particulier les parents d’élèves de tous les lycées et collèges du Sénégal, les partenaires et les amis de l’Ecole». Ils attirent également l’attention sur les «risques graves» qu’une telle mesure peut engendrer sur le système éducatif.

Et, pour éviter pareille situation, le Cadre unitaire des syndicats de l’Enseignement moyen secondaire en appelle «au sens des responsabilités des autorités afin d’éviter une situation regrettable aux conséquences incalculables sur l’avenir de l’Ecole et de la Nation toute entière», note encore le communiqué.


À voir aussi

Me Moussa Sarr avocat des 2 percepteurs-recepteurs «Techniquement, la notion de fonds politiques n’existe dans aucun texte»

Le 17e jour du procès du maire de la ville de Dakar a été marqué …

Macky Sall :  » le maillage cohérent du territoire va favoriser le developpement du transport »

Le maillage cohérent du territoire sénégalais en infrastructures routières traduit une volonté de conforter le …