ACTUALITE

Les terribles révélations du témoin Hadija Hassan Zidane : « J’ai été abusée 4 fois par le président Hissein Habré »

  • Date: 20 octobre 2015

 

 La reprise du procès de Hissein Habré a été marquée, hier, par les témoignages du frère de l’actuel président tchadien, Idriss Deby Itno et Hadija Hassan Zidane. Tous à charge contre l’accusé Hissein Habré, les témoins sont revenus sur les faits dont ils ont connaissance. Pour sa part, Hadija Hassan Zidane a indiqué avoir été victime de violences sexuelles de la part de Hissein Habré.

Le procès de Hissein Habré a été marqué, hier soir, par le témoignage de Hadija Hassan Zidane. Entendue en qualité de témoin et victime, Hadija est revenue sur les violences sexuelles dont elle serait victime sous le règne de l’ancien président tchadien. « J’ai été arrêté parce qu’on me soupçonnait d’être la complice des Libyens qui se sont évadés. Cependant, dans les prisons de la Dds, je ne savais pas si j’étais une pute ou une femme mariée », a indiqué le témoin à la barre des Chambres africaines extraordinaires. Cette déclaration a été jugée floue par le président Gustave Gberdao Kam qui demandera au témoin plus de détails. « Qu’est-ce qu’on vous a fait exactement et par qui ? », a lancé le président. Sur ces entrefaites, Hadija Hassan Zidane décide de passer aux aveux. « Lorsqu’on m’a amené à la présidence, le président Hissein Habré a couché 4 fois avec moi », a dit le témoin. Malgré les accusations graves portées à son encontre, Hissein Habré n’a pas réagi. Par ailleurs, le parquetier est resté dans le même volet demandant à Hadija de revenir sur les circonstances du présumé viol.

« A la présidence, Hissein Habré m’a forcé. Il m’a même poignardé sur le sexe avec un stylo. La cicatrice est là et vous pouvez la vérifier », a rétorqué la dame.

« El Jonto aussi a abusé de moi »

Ainsi, le parquetier a-t-il formulé une requête verbale pour qu’un huis clos soit ordonné afin que la cicatrice soit vérifiée par un expert en la matière. Les autres parties à savoir la partie civile et la défense se sont rapportés à la demande du Parquet. Pour sa part, le témoin a soutenu être prête pour ça. Mieux avance-t-elle : « je suis prête à me déshabiller tout de suite pour vous montrer ce que j’ai subi ». Mais, le président Kam a décidé de poursuivre les débats d’audience. En réponse à la question du juge, Hadija a révélé que Hissein Habré et ses agents ne l’ont pas épargné lors de sa détention. « J’ai été aussi abusée sexuellement par les agents de Hissein Habré. Dans  les locaux de la prison, El Jonto me torturait jusqu’à ce que je sois inconsciente. Le lendemain, lorsque je vais à la douche, je constate que je suis en état sale. Pour la 3e fois, il m’a intimidé avec son pistolet avant de me forcer à coucher avec lui », a encore dit le témoin. Par ailleurs, Hadija est revenue sur les formes de torture dont elle a été victime. « J’ai été arrêtée à 3 heures du matin et on m’a mis dans une pièce proche du feu. 3 jours plus tard, ils m’ont mis dans un tuyau avant de m’asperger de l’eau pour me demander ce que je savais des Libyens évadés mais en vain », a-t-elle encore dit. Avant de poursuivre : « ma petite sœur a passé 4 jours en prison. Ma mère a été arrêtée et électrocutée ».

En définitive, Hadija a soutenu avoir été transférée avec 8 autres femmes à Wadidoume où elles cuisinaient le jour et la nuit elles permettaient aux militaires de satisfaire leur libido. Il faut dire que le témoin sera encore à la barre, aujourd’hui, pour la suite de son audition.

Oumar Deby : « Je veux que Habré nous dise où sont les cadavres de mes frères »

Mais auparavant, le frère d’Idriss Deby Irno a été à la barre pour faire sa déposition. Oumar Deby, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a déclaré qu’il est victime pour son propre compte mais aussi pour le compte de ses frères. « Je veux que le président Habré se lève pour me dire où se trouvent les corps de mes frères tués. J’avais 11 ans, mais je n’ai rien oublié de ces évènements qui restent gravés dans ma tête. Même quand je ferme les yeux, ces scènes me traumatisent encore », a dit le frère de l’actuel président tchadien. « Vous avez réussi, avec trois de vos frères du même âge, à échapper à un contingent de 500 militaires qui encerclaient votre domicile. Comment est-ce possible ? », s’est interrogé un des avocats commis d’office. « Nous avons escaladé un mur, pour nous retrouver dans une maison qui était occupée par des Américains, où nous nous étions cachés pendant deux jours avant de rejoindre à dos de chameau notre mère à Bakhaye qui nous servait de refuge », a répondu Oumar Déby. Sur une question de savoir les fonctions qu’occupaient son frère Idriss Deby Itno et Assane Diamouss pour que Habré les traque, le témoin a renchéri que son frère n’avait pas de poste mais Assane Diamouss était un commandant chef. « Ils voulaient quitter N’Djamena parce que les agents de la sécurité présidentielle voulaient procéder à leurs arrestations », a-t-il dit.

En définitive, l’audience a été suspendue pour être reprise, aujourd’hui, avec la suite de l’audition de Hadija Hassan Zidane.

Cheikh Moussa SARR

Comments are closed.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15