Accueil / Education / Les universités physiques seront renforcées, annonce Mary Teuw Niane

Les universités physiques seront renforcées, annonce Mary Teuw Niane

 La nouvelle carte universitaire permettra de  »renforcer les cinq universités physiques » (Saint-Louis, Bambey, Ziguinchor et Dakar) et de créer de nouvelles universités (USSK, deux universités à Dakar et l’Université virtuelle du Sénégal), a indiqué Mary Teuw Niane, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

 »Cette nouvelle carte va (également) permettre d’équilibrer la carte universitaire qui, jusque-là, était concentrée sur la côte Atlantique », a dit Mary Teuw Niane, lundi, lors d’un Comité régional de développement (CRD) à Diourbel.

Il a ajouté que la région de Diourbel va aussi bénéficier des espaces numériques ouverts (ENO) et bénéficiera des quatre premiers ENO qui seront construits.

De même, dans les deux ou trois prochaines années, d’autres seront construits à Bambey et Mbacké.

Il a aussi annoncé la mise en place, dans la région, d’un Institut supérieur d’enseignement professionnel (ISEP).

 »L’Université du Sine Saloum de Kaolack est un projet cher au Président de la République. C’est lui-même qui l’a annoncé lors du conseil des ministres décentralisé de Kaolack, en fixant une mission à cette université qui aura un ancrage communautaire. Elle sera aussi la première université multi-régions et multi-sites (Diourbel, Fatick, Kaffrine, Kaolack) », a-t-il rappelé

De manière globale, le ministre a indiqué que cette université va transformer notre agriculture de manière large.

D’un coût global de plus 65 milliards de FCFA, l’USSK aura quelque 30.000 étudiants.

Mary Teuw Niane a mis en exergue le programme du président de la République, annonçant qu’en cinq ans (2012-2017)  »vont être investis plus de 300 milliards de FCFA », provenant de ressources propres du budget consolidé d’investissement (BCI) et de partenaires.

Pour mesurer l’importance de cet investissement, il a soutenu  »qu’ en 52 ans, le Sénégal a investi moins de la moitié de ce qu’il va investir entre 2012 et 2017. Donc c’est un changement radical qui est en train de se passer dans notre enseignement supérieur ».

À voir aussi

Dette de 16 milliards FCFA : Début de paiement des écoles privées

Les écoles privées d’enseignement supérieur, qui ont renvoyé des classes les étudiants orientés par l’Etat …

Les inspecteurs de l’éducation remettent ça !

Le Syndicat des inspecteurs et inspectrices du Sénégal va dérouler son onzième plan d’actions. Les …