Les victimes d’hissène Habré: »C’est indigne qu’il n’ose pas nous regarder dans les yeux et devant le juge »

L’association des victimes de Habré a tenu une conférence de presse pour parler du cas Hissein Habré. Sous la houlette de leur président, les  victimes au nombre de 7 sur les 4445 qui se sont constitués parties civiles, ont fait part à l’assistance de la façon dont ils ont subi de la part de l’ex président tchadien et son gouvernement des crimes de guerre et de torture entre autres. Selon Clément Abaifouta président de l’association des victimes de l’ancien président tchadien, le refus de Habré de comparaitre devant la chambre africaine extraordinaire peut être considéré comme une fuite en avant pour ne pas  répondre de ses actes. « C’est indigne qu’il n’ose pas  nous regarder dans les yeux et devant le juge », se désole t-il. Ce qui le pousse par ailleurs à demander à l’ancien chef l’Etat tchadien de quoi avez-vous peur, lui (Hissène Habré) qu’on surnommait le combattant du désert. « Tremblez-vous devant vos concitoyens? » , demande-t-il à Habré. Autant de questions que se posent les victimes de Habré. Ils déclarent :  « nous ne céderons pas d’un iota face aux menaces d’où qu’elles viennent. Justice seulement nous réclamons, c’est fini la distraction, nous resterons sereins quelque soit la conduite que Habré tiendra Lundi prochain ». S’agissant de la plainte qui viserait l’actuel président Idress Déby Clément Abaifouta précise, « nous n’avons aucune information à ce sujet. Cela relève du rôle du Procureur spécial de la chambre africaine ». Après plus d’un mois de suspension, le procès de Hissein Habré reprendra ce Lundi 7 Septembre.

Avec actusen

Voir aussi

ABDOUL MBAYE PRESIDENT DE L’ACT «On n’a pas encore des députés du peuple, mais des députés du président Sall »

L’ancien Premier ministre, Abdoul Mbaye, a repris service depuis hier. Cette fois-ci, il n’a pas …