téléchargement (2)

L’ESPACE CYBER DE L’ALLIANCE FRANÇAISE DE KAOLACK A CONTRIBUÉ À L’AUGMENTATION DE LA FRÉQUENTATION DES ÉLÈVES

La création d’un espace Cyber à l’Alliance française de Kaolack a contribué à l’augmentation de la fréquentation des élèves, a indiqué mercredi, Amadou Abdoulaye Bâ, responsable de la médiathèque de l’Alliance.’’Il y a eu un regain de la fréquentation des lecteurs qui est passée à 21.845 en fin 2012, période d’ouverture de l’espace Cyber, contre 11.704 fréquentations enregistrées en 2011, et 12.347 en 2010 et 13.294 en 2009’’, a dit M. Bâ dans un entretien avec l’APS. Ce regain des fréquentations est dû à la création sans doute de l’espace Cyber utilisé gratuitement par nos adhérents. C’est cela qui a permis à l’Alliance d’enregistrer 21.845 en 2012’’, a-t-il ajouté.Dans ce chiffre de 2012, rien que l’espace Cyber a connu 8.312 fréquentations, a relevé le responsable de la médiathèque, soulignant que cela a continué depuis, au fil des années, ’’avec plus de 31.000 fréquentations enregistrées en 2013 et 27.144 fréquentations dont 12.160 filles et 8.103 garçons’’. A l’origine de cette croissance, il y a le fait que les élèves adhérents ’’sont essentiellement attirés par les réseaux sociaux dont particulièrement Facebook’’, a t-il souligné. Constatant cela, a-t-il expliqué, nous venons voir les élèves pour leur expliquer que même dans Facebook il y a des informations qu’ils gagneraient à découvrir, à connaître, et de temps en temps, nous les invitons à aller à dans Net-profs où il y a des exercices, et beaucoup de choses à apprendre’’. Il y a aussi ’’la bibliothèque numérique, où nous proposons à nos adhérents élèves d’aller chercher de la documentation numérique utile à leurs devoirs, à leurs examens, ou encore des exercices pour résoudre leurs exercices’’.Selon lui, les élèves ’’ont vu qu’il y a bien d’autres choses dans le net que facebook en rapport avec leurs études’’. L’Alliance française totalise 28 ans d’existence dans la région de Kaolack.
aps

Voir aussi

arton157644

RENTRÉE SCOLAIRE : LES LIBRAIRIES ’’PAR TERRE’’ COMPTENT LEURS CLIENTS

La fièvre de la rentrée scolaire ne semble pas s’être encore emparée du marché du …