Accueil / SOCIETE / L’État islamique revendique l’attaque d’un navire de l’armée égyptienne

L’État islamique revendique l’attaque d’un navire de l’armée égyptienne

Des affrontements ont opposé des militaires en patrouille à des jihadistes au large de la péninsule du Sinaï et le bateau de la marine a pris feu, a annoncé un porte-parole de l’armée le 16 juillet. Les militaires ont repéré des terroristes sur la côte de Rafah, à la frontière avec la bande de Gaza. Un échange de tirs s’en est suivi et a déclenché le feu sur le navire, sans faire de victimes, a-t-il expliqué. Un photographe de l’AFP et un témoin dans la bande de Gaza ont affirmé que le patrouilleur de l’armée avait été frappé à plus de trois kilomètres de la côte. Nous étions assis sur la plage et tout à coup il y a eu une explosion, a déclaré Ahmed Nofal à l’AFP. Des navires de la marine égyptienne sont allés au secours de l’équipage au-dessus duquel s’élevait un nuage de fumée. L’armée mène depuis deux ans des opérations à grande échelle dans le nord du Sinaï pour enrayer les attaques jihadistes visant les forces de l’ordre, qui se sont multipliées depuis la destitution par les militaires du président islamiste Mohamed Morsi en juillet 2013.

Le Sinaï, bastion terroriste

Le nord de la péninsule est le bastion de la branche égyptienne du groupe jihadiste Etat islamique. Dans l’immédiat, il est difficile de savoir comment le navire a été touché, mais, ces derniers mois, les jihadistes ont eu recours à des missiles téléguidés au cours de leurs attaques contre les chars et véhicules blindés de l’armée. Si le Sinaï est le théâtre de nombreux affrontements, le Caire et le delta du Nil ne sont pas épargnés par les attaques. Le 15 juillet, l’armée a affirmé avoir déjoué un attentat suicide à la voiture piégée visant un avant-poste militaire sur une autoroute reliant la capitale à la ville de Suez (nord-est), une attaque revendiquée par la branche égyptienne de l’Etat islamique. Quelques jours auparavant, c’était le consulat italien au Caire qui était la cible d’une attaque à la voiture piégée qui a fait un mort. Le premier attentat visant une mission diplomatique depuis l’éviction de Mohamed Morsi.

Avec Jeune Afrique

À voir aussi

USINE ATLANTIK SEA FOOD Les travailleurs racontent leur calvaire

Après nos révélations sur la gestion de l’usine Atlantik Sea Food,  jamais démenties d’ailleurs par …