Accueil / ACTUALITES / Lettre à Collé Ardo Sow : Atépa demande à la couturière de rendre son terrain sur la Corniche

Lettre à Collé Ardo Sow : Atépa demande à la couturière de rendre son terrain sur la Corniche

Toujours dans leur détermination à restituer une partie de la Corniche anarchiquement occupée, l’architecte Pierre Goudiaby Atepa et ses amis de la défense du littoral montent, cette fois, au créneau pour demander aux bénéficiaires de donner l’exemple. Convaincusque même saisies, les autorités tardent à faire bouger les choses, ils engagent cette croisade auprès de quelques Sénégalais privilégiés qui ont pu se procurer des terrains sur le domaine maritime national, dont l’accès est pourtant fort réglementé.

 Ma Chère Collée Ardo

Je vous écris avec gêne et peine alors que m’adresser à vous, en d’autres circonstances, eût été honneur et bonheur.

Ma gêne et ma peine sont mêlées, car je vais vous demander de renoncer à un projet qui semble vous tenir à cœur : la construction de votre «Show-Room» sur le domaine public maritime, notre cher littoral et cela à même le trottoir. La gageure est de faire changer d’avis à une grande dame, connue pour avoir du caractère qui a tout vu, tout entendu et tout conquis, à force d’opiniâtreté, de travail et de permanente fidélité à soi.

Vous êtes une icône sénégalaise, c’est-à-dire une image et un visage que les Sénégalais aiment, un modèle auquel ils veulent ressembler, pour diverses raisons, notamment la beauté, la grandeur, la générosité, l’obstination, la prudence, le sens de l’effort, toutes ces vertus qui s’associent pour créer la réussite et l’accompagner. Vous avez imposé votre nom dans un univers impitoyable, sans rien abandonner des valeurs qui vous ont nourrie, question d’éducation, de style, d’être et aussi de savoir-être.

Vous avez aussi fait de votre prénom, un label, un sésame qui ouvre toutes les portes où le bon gout fait la loi et où l’élégance est reine. Votre nom, votre prénom et votre réputation, chez nous et au-delà de nos frontières, vous dictent de respecter notre bien commun, notre environnement collectif. Vous ne saurez participer à l’enlaidissement de notre ville, de l’air pur que nous ont légué nos ancêtres et que nous devons transmettre à nos héritiers.

Collé Ardo Sow ne saurait faire ce qui ne doit pas se faire. Sinon, elle ne se serait pas hissée aussi haut et aussi longtemps à ce niveau dans la création et la créativité. Je vous en supplie, changez d’avis et d’endroit.

De nombreux sites de notre belle ville de Dakar pourraient accueillir votre projet et satisfaire vos talents de créatrice, ainsi que votre besoin légitime de disposer d’un lieu d’exposition de vos belles œuvres qui font rayonner le Pagne, la Couture, que dis-je, la Mode Africaine, à travers les 5 continents.

Beaucoup ne le savent peut-être pas, nous avions initié la même démarche auprès de l’ancienne Ambassadrice de Turquie au Sénégal. Elle n’a pas souhaité, en son temps, répondre favorablement à notre demande : Le Mur de la Honte a été purement et simplement démoli comme du reste, le fameux Café de Rome d’Abidjan qui avait pignon sur le domaine lagunaire.

Je serai personnellement meurtri, si une guerre fratricide devait se produire entre nous, car tôt ou tard, cette entrave à l’harmonie sera démolie.

Fraternellement, je vous supplie de renoncer à obstruer, comme tant d’autres le font hélas, la vue des Dakarois.

Je vous supplie de nous aider à préserver le littoral pour nos enfants et leurs enfants qui sont les prolongements de notre vie sur terre.

Restez le modèle que vous n’avez jamais cessé d’être, en restant juchée sur votre piédestal pour nous permettre de toujours admirer l’icône respectueuse et respectable que je souhaite que vous demeuriez toujours.

Pierre GOUDIABY ATEPA

Président d’Honneur de la P.E.R.L.E.

Plateforme pour l’Environnement et la Réappropriation du Littoral Entier

À voir aussi

Sonko ne va plus rencontrer Wade à Doha

Le leader de Pastef, Ousmane Sonko ne vas plus rencontrer Me Wade à Doha, comme …

Le commandant du bateau Aline Sitéo Diatta est mort

Une triste nouvelle pour la marine marchande. Le commandant du bateau Aline Sitéo Diatta, Laurent …