Contributions

Lettre  Ouverte à la Presse A Son excellence Macky SALL Le Président de la République du Sénégal (Par Amadou Sow)

  • Date: 26 octobre 2015

 

Dakar-Sénégal

J’accuse !

Nous avons trèsmal, mais fors comme des poux, nous nous abstenons de gémir.

A Rebeus le temps passe inexorablement et inébranlablement.Le temps c’est de l’âge Monsieur le Président .Les jourss’écoulent à un rythme monotone paradoxalement les matinées filent d’un trait, à notre grand regret pour des nuits ténébreusestumultueuses, qui perdurent dans la douleur, dans l’obscurité, dans l’infinie, dans l’opprobre les plus profonds.

Nous souffrons de douleurs vives,viscérales sempiternelles que dissimule notre espoir de recourir la liberté.

Et parfois au milieu des nuits longues nos âmes sont bafouées.

En effet Monsieur le Président, le butde la prison est de punir en privant de la liberté .Certes, mais aussi favoriserla réhabilitation des coupables, lesréintégrer dans la societé.L’accomplissement de cette mission dépend beaucoup des moyens accordés à la prison, des conditions de détention et de la possibilité  pour les détenus de bénéficier d’accompagnement en vue de leur sortie de prison et après cette sortie.

Je sais aussi Monsieur le Président, que le droit à l’encellulement individuel, garant de la dignité et surtout de la sécurité des détenus, érige au rang de principe dés 1873, depuis des années heurtes à la réalité de la surpopulation carcérale et n’a pas été un droit pour les détenus, mais il y’a le minimum.J’accuse !,

J’accuse Monsieur le Président dame justice de prétendre appliqués le principe Sacro-saint de la justice selon lequel « Le doute aussi léger soit-il doit bénéficier a l’inculpé. »

Permettez-moi d’emprunter ce quedisait l’autre : qu’il vaut mieux laisser un coupable que de condamnerun innocent.

J’accuse !

Au moment ou ces naufragés sociaux prolifèrent et collecte des fonds qui s’élèvent à des milliards pour juger une personne, un homme, un ex-président, Hissene HABRE.

Or il, nous est chaute à tue-tête que les cours d’assisses aujourd’hui qui ont laissé placé aux chambres criminelles, nécessitent une fortune pour êtreorganisées.

Quand est ce que nos prisons seront désengorgées.

J’accuse !

Le régime sortant  responsable de la fusillade à la Mairie de Mermoz Sacré-Cœur ou des personnesque je ne nommeraipas par leurs noms pour répugnance, sont libre de tous ses mouvements.

J’accuse !

Pourquoi bénéficie –t-ils de la présomptiond’innocence, alors qu’il y’a plus d’innocent qu’eux dans les geôles.

Des personnes aujourd’huiprésentent les mêmes garanties de représentativités,peuvent pas bénéficier .Une mise en liberté provisoire.

J’accuse !

Venons-nous à la loi Latif Gueye qui est entrain de décimer des familles entières, de briser des mariages.

Cette fameuse loi qui criminalise le trafic de drogue, aété incapable de condamner Luc Nicolaï et Co, carest tout puissant ou soutenu par les mauvaises graines de la chaine de commandement judiciaires

Je suis tenté à ce stade de rappeler le cas de Pape cheikhe Diallo et Cheikh Yerim Seckce dernier condamné à 2ans ferme pour viol, là ou ceux de la mauvaise étoile purge 10ans ferme.

Deux poids deux mesures. J’accuse !

Puisque Zola a osé, j’oserai aussi, moi.

La vérité, jelàdirai. Mon devoir est dénoncer,de parler, je ne voudrai pas êtrecomplice, nos nuits sont déjà hantées pour le spectre de ces innocents qui expient au fond des cachots dans des conditions inhumaines et dégradantes,des délits ou crimes qu’ils n’ont pas commis.

Je m’adresse à vous en tant que premier Magistrat.

A Rebeus la vie se subit et l’existence se consume contrairement à la normaleou la vie devait êtrevécue etnon subit, l’existence s’assumer et non se consumer

J’y accuse toutes ces regrets et contraintes qui la fouent la dignité humaine, quidéshumanisent.

Le Garde des sceaux ministre de la justice a fait des promesses allant dans le sens de desengorger.Rebeuss, les reformes opérées,sont insuffisantes. Lesdétenuscontinuent de mourir par négligence et manque de moyenpour le Major de l’infirmerie et les aides soignants qui ne sont d’autre que des détenus incompétent.

Mor Faye est décédé au pavillon spécial le 27 septembre 2015 le 02 octobre s’en est suivi.Ibrahima Diop au pavillon le 03 octobre s’en est encore suivi

Je veux par occasion tenir l’opinion publique en témoin et tous ceux qui ont des enfants, despères et des frères grossomodos le peuple sénégalais que Rebeuss dit Non est près à se sacrifier ausens propre du terme.

J’ai la lourde charge de vous informer que si les chambres criminelles ne seront pas tenu à l’intervalle indiqué par le garde des sceaux,ils procédèrent au suicide Collectif moi y compris au nom de la citoyenneté.

Et comme les faits sont tenus dans leurs matérialités, l’histoire retiendra que c’est sous votre magistère que des détenus soifs de justice, d’être jugé et non d’être gracié se sont donné la mort au nom de la citoyenneté participative pour un Sénégal encore plus Emergent

Amadou Sow

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15