LEVÉE DE L’IMMUNITÉ DE BARTHELÉMY Moustapha Diakhaté dirige la Commission ad hoc

L’Assemblée nationale a ratifié, hier, la liste des 11 députés composant la Commission ad hoc chargée de statuer sur la demande de levée de l’immunité parlementaire du député Barthélémy Dias. Elle sera dirigée par le président du groupe parlementaire BBY Moustapha Diakhaté.

La Commission ad-hoc chargée de la levée de l’immunité parlementaire de Barthélémy Dias a été mise en place par l’Assemblée nationale. Lors de la plénière consacrée à la ratification de la liste de la commission ad hoc, Cheikh Oumar Sy a précisé que celle-ci comprend huit membres du groupe parlementaire « Benno Bokk Yaakaar, deux du groupe parlementaire des Libéraux et Démocrates et un député non inscrit. Bref les 11 membres de la commission sont: Moustapha Diakhaté (BBY), Samba Diouldé Thiam (BBY), Awa Guèye (BBY), Oumar Sarr n°1 (Pds), Pape Birame Touré (Vice-président groupe BBY), Alioune Badara Diouf (BBY-Apr), Ndèye Dieynaba Ndiaye (Fsd/Bj), Mar Diouf (BBY-Ps), Ibrahima Sané (BBY-Rsd/Tds), Aliou Kébé (BBY) et  Aïda Mbodji, présidente du groupe parlementaire les « Libéraux et démocrates. Moustapha Diakhaté  est le président de la Commission Ad Hoc. Aïda Mbodj, présidente du groupe parlementaire des « Libéraux et démocrates », en est la 1ère vice-présidente. Mar Diouf est le 2ème vice-président et Awa Guèye, la 3ème vice-présidente. Ibrahima Sané a été désigné rapporteur Général de la commission. C’est le 11 novembre prochain que l’équipe du président Moustapha Diakhaté va présenter son rapport à la plénière de l’Assemblée nationale, qui décidera de la levée ou non de l’immunité de Barthélémy Dias. Les députés ont approuvé en majorité la liste proposée par la Commission des lois, de la décentralisation, du travail et des droits humains. Il y a eu cependant un non et deux abstentions lors du scrutin. Rappelons que le maire de Mermoz-Sacré Cœur est poursuivi pour le meurtre de Ndiaga Diouf, tué en décembre 2011, lors d’une attaque de la mairie éponyme par un groupe de nervis. Son procès, prévu le 20 octobre dernier, a été renvoyé en raison de l’immunité dont il jouit en tant que député.

 

Rahmatoulahi Bouchra KEBE

Voir aussi

DAOUDA DIA, PREMIER QUESTEUR A L’ASSEMBLEE NATIONALE- “Kanel est un vivier électoral pour Macky”

Coordonnateur de l’Apr dans le département de Kanel, Daouda Dia a indiqué, samedi dernier, que …