LEVÉE DU CORPS DU CASQUE BLEU TUÉ EN RCA- Un vibrant hommage à Racine Diène

Le Brigadier-chef, Racine Diène, tué le 24 juin 2016, à Bangui, en République Centrafricaine a eu droit à tous les honneurs de la Police nationale, ce lundi matin, à l’Hôpital principal de Dakar. Un vibrant hommage lui a été rendu par ses pairs.

Sobre et triste, a été la cérémonie organisée par le Police nationale à l’honneur de leur collègue, l’agent Racine Diène tué le 24 juin 2016 dans le cinquième arrondissement de Bangui. Envoyé en mission, le 20 avril 2016, dans le cadre des opérations de maintien de la paix en Centrafrique, Racine Diène n’aura pas la chance de revenir dans son pays natal, le Sénégal, pays de la Teranga. De par les témoignages recueillis, on retiendra surtout le sens de son engagement.

« L’agent Racine Diène a servi son pays avec dignité, honneur et loyauté. Il aimait son travail. C’était un policier digne de ce nom, bref, un homme très engagé. C’est vraiment regrettable », se souvient l’adjudant Djby Cissé, chef du service social de la Police nationale. « Perdre son proche et surtout quelqu’un avec qui on partageait beaucoup de chose a toujours été un regret », lance à nouveau l’adjudant Djiby Cissé. Cependant, il s’en remet au Tout puissant.

« La Police a perdu un grand homme. Il a toujours accompli avec professionnalisme les missions qui lui sont assignées. Son sens élevé du devoir et son amour du travail l’ont toujours permis de se distinguer parmi ses pairs. On avait voulu qu’il reste un peu avec nous. Mais, Dieu a l’a rappelé à ses côtés », ajoute avec une voix basse Djiby Cissé.

Le Brigadier-chef, Racine Diène, tombé à Bangui, était marié à deux épouses et père de sept enfants. Ces derniers, certifie le chef du service social de la Police, « seront pris en charge par l’État jusqu’à l’âge de la majorité ». Le Haut commandement de la Mission des Nations-Unies en République centrafricaine et les autorités gouvernementales de la Centrafrique ont présenté leurs condoléances à la famille, proche et amie du Brigadier-chef Racine Diène via un communiqué lu devant le ministre sénégalais de l’Intérieur et de la Sécurité publique, Abdoulaye Daouda Diallo.

Dans les théâtres d’opération de maintien de la paix où les toutes les conditions de sécurité ne sont pas réunies, ce sont très souvent les Casques bleus qui « payent pour les autres », déplore l’adjudant Djiby Cissé. Il invite d’ailleurs les autorités centrafricaines à « rétablir l’ordre dans leur pays » afin que les Casques bleus présents sur leur sol puissent faire convenablement leur travail.

Né le 10 janvier 1969, à Camberène, le Brigadier-chef Racine Diène y repose désormais laissant derrière lui une jeune fille de 4 ans parmi ses sept enfants. L’Une de ses épouses Khady Diaw s’est réjouie du rapatriement de corps de son mari. Elle soutient qu’il priera « toujours » pour le repos éternel de l’âme de son défunt mari tombé dans l’exercice de ses fonctions.

Georges Emmanuel Ndiaye

Voir aussi

TRANSPORT- Le CDDC récuse le TER et milite pour la voie de contournement de la Gambie

Le projet du Train expresse régional (TER) du gouvernement, qui va coûter plus de 500 …