Accueil / SANTE / L’hôpital Albert Royer se dote d’un nouveau bâtiment de néonatalogie

L’hôpital Albert Royer se dote d’un nouveau bâtiment de néonatalogie

Le Directeur de cabinet du Ministre de la Santé et de l’Action sociale a inauguré le nouveau bâtiment de la néonatalogie du 1er service d’accueil et d’urgence pédiatrique de l’Afrique de l’ouest. La capacité d’accueil l’hôpital national d’enfants Albert Royer de Fann, passe de 20 à 60 lits et sera d’un grand secours pour les populations.

 Le service d’accueil de l’hôpital Albert Royer de Fann s’agrandit avec l’inauguration du nouveau bâtiment de la néonatalogie du 1er service d’accueil et d’urgence  pédiatrique de l’Afrique de l’ouest. Selon la Directrice de l’hôpital, Docteur Issa Tall Diop, ces bâtiments viennent répondre à leur préoccupation pour la prise en charge des enfants dans le pays. «Ils contribuent à l’amélioration du cadre architectural et de soins des patients », dit-elle. A l’en croire, ces infrastructures sont une formidable opportunité pour le séjour des patients. Le défi reste maintenant comportemental et d’entretien, mais aussi le renforcement de la structure en personnels médical et paramédical, a-t-elle ajouté, après une visite guidée des trois nouveaux bâtiments.

D’après le Directeur de cabinet du Ministre de la Santé et de l’Action sociale, docteur Aloyse Waly Diouf, le service de néonatologie de l’hôpital national d’enfants Albert Royer, dont la capacité d’accueil est passée de 20 à 60 lits, sera d’un grand secours pour les populations. « Ce nouveau service de néonatologie peut beaucoup soulager nos populations avec notamment l’augmentation de sa capacité d’accueil de 20 à 60 lits », a-t-il indiqué en procédant à l’inauguration. Le service d’accueil d’urgence (SAU) « a été amélioré avec une plus grande capacité d’accueil et contribuera à la réduction de la mortalité juvénile », a indiqué docteur Diouf. Pour lui, ces réalisations s’inscrivent dans le cadre de l’amélioration du séjour des patients et [de] l’augmentation de la capacité d’accueil des services pour mieux répondre aux besoins dans la prise en charge des enfants. Les travaux, d’un coût de 543 millions de francs CFA, ont été financés dans le cadre des contrats de performance signés entre la Banque mondiale et l’Etat du Sénégal.

Cette cérémonie intervient au lendemain des “journées portes ouvertes” organisées par l’hôpital, lesquelles ont été axées sur des thématiques comme les gestes d’urgence, la kinésithérapie, l’asthme, la drépanocytose, les brûlures.

 

Ngoya NDIAYE

 

 

 

À voir aussi

Faut-il arrêter de laver nos vêtements?

“En gros, dans la vie, la règle de base : si vous ne devez pas …

Des nouvelles de l’état de santé de Angela Merkel

L’état de santé de la chancelière continue d’intriguer au lendemain de sa troisième crise de …