POLITIQUE

LIBÉRATION DE KARIM WADE- Le Forum du justiciable accuse le pouvoir Exécutif…

  • Date: 27 juin 2016

Le débat sur l’élargissement de prison de  Karim Wade est loin de s’estomper. En effet, selon le Forum du justiciable, la libération de Wade-fils  confirme que l’Exécutif s’est toujours servi de la Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite (CREI) comme une arme politique pour régler des comptes personnels.

« La traque des biens supposés mal acquis n’a jamais été une chose sérieuse, elle a été détournée de sa vocation originelle et de sa finalité par des esprits revanchards juste pour atteindre certains dignitaires du Parti démocratique sénégalais (Pds) ». C’est la ferme conviction  du Forum du justiciable qui estime que rien n’a été sérieux dans cette affaire de traque des biens supposés mal acquis. « C’était juste du bluff », s’esclaffe Babacar Bâ, président du Forum du justiciable. Il trouve regrettable de voir à quel point le peuple sénégalais a été dupé et manipulé durant tout ce temps dans cette affaire qui est loin d’être une affaire sérieuse. Ce manque de sérieux, dit-il,  s’explique à plusieurs niveaux : certains dignitaires de l’ancien régime proches du pouvoir en place et qui ont été cités dans des affaires de détournement de biens publics, sont épargnés par la traque des biens supposés mal acquis. Ensuite, il constate que depuis la condamnation de Karim Wade, c’est silence radio, aucune suite n’a été donnée à la procédure de répression enclenchée avec la liste des 25 personnes, initialement citées par le procureur spécial. Et enfin, le président de la République en réactivant la Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite (CREI), en sommeil depuis sa création, ne s’est même pas préoccupé de vérifier si cette juridiction spéciale garantissait les droits des personnes inculpées.

De l’avis dudit Forum, tout a été fait dans la précipitation et dans un esprit de vengeance. « Ce qui fait, qu’aujourd’hui, on a eu droit à une juridiction truffée de manquements, d’irrégularités et d’insuffisances ». Par conséquent, estime le Forum, la libération de Karim Wade nous confirme que le pouvoir Exécutif s’est juste servi de la CREI pour régler des comptes personnels. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle le Groupe de travail des Nations-Unies a exigé de l’État du Sénégal la libération de  Karim Wade détenu de manière « arbitraire ».

Mouhamadou Ba

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15