SOCIETE

Libération de Toussaint Manga :Me Dieng parle

  • Date: 14 janvier 2016

Le juge de la 2e chambre correctionnelle vient d’accorder la liberté provisoire au patron de l’Union des jeunesses travaillistes libérales (Ujtl) et ses 8 autres coïnculpés. Ils devaient être jugés, aujourd’hui, mais leur procès a été renvoyé au 28 janvier prochain.  Joint au téléphone par nos confrères de la radio rewmi fm  Me Moustapha Dieng  s’est dit satisfait de cette décision de justice. « Aujourd’hui toute les parties  au procès pénal ont  senti la nécessite  de mettre Toussaint Manga et les co prévenus en liberté  provisoire. Nous avons relevé le caractère  particulièrement long de leur détention. Ils ont été placé sous mandat de dépôt le 21 janvier  dernier, l’affaire a fait l’objet d’une longue instruction à la suite de la quelle je juge d’instruction   du dernier cabinet avait renvoyé   les prévenus.  Nous avons fait des pieds et des mains pour que l’affaire soient enrôlée. Advenue la date d’aujourd’hui nous avons constaté et  le ministère publique a accepté  que leur détention n’en valait plus la peine et qu’il n’y avait aucun risque   de trouble à l’ordre publique. Une décision qui nous rend heureux    puisse que c’est dans le contexte actuel du pays » fait il savoir au bout du fil. On se rappelle qu’après le verdict de l’affaire Karim Wade et Cie, des libéraux se sont affrontés avec les forces de l’ordre. La police avait mis la main sur Toussaint Manga, le patron de l’Union des jeunesses travaillistes libérales (Ujtl) et quelques manifestants, membres du Parti démocratique sénégalais (Pds). Ils ont été déférés au parquet, inculpés de « trouble à l’ordre public, actes de vandalisme, destruction de biens appartenant à l’État » avant d’être placés sous mandat de dépôt à la Maison d’arrêt de Rebeuss. Plus tard, Toussaint Manga et Cie ont été transféré à la prison du Cap Manuel.

Rewmi.com/FBF

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15