Accueil / ACTUALITES / Liens de bon voisinage- Des pêcheurs sénégalais trichent avec la Mauritanie

Liens de bon voisinage- Des pêcheurs sénégalais trichent avec la Mauritanie

Le rapatriement d’une quarantaine de pêcheurs sénégalais par les autorités mauritaniennes après les avoir arrêtés pendant trois jours parce qu’ils étaient en train de violer leur législation sur l’exclusivité de pêche réservée à leurs nationaux a surpris plus d’un.
Car, le rapatriement décédé de centaines de pêcheurs de Guet-Ndar il y a de cela quelques mois avait irrité les autorités qui avaient pris un certain nombre de mesures comme la dotation d’une somme de 1 million 300 millions à chaque pêcheur. Mieux, au niveau de l’État du Sénégal, on avait annoncé la signature de contrats de pêche avec d’autres États comme la Gambie entre autres mesures.
Aujourd’hui, force est de constater que ces pêcheurs ne veulent pas du tout abandonner la Mauritanie, un pays de 700 km de côte comme le Sénégal et une mer plus poissonneuse.
La réalité est que ces travailleurs de la mer s’ y sentent bien. Dotés d’une expertise supérieure à celle des Mauritaniens, les Sénégalais y gagnent bien leur vie.
Toutefois, il y a une précision à faire : Les Sénégalais n’ont jamais travaillé seuls dans ce pays voisin. Ce sont les armateurs mauritaniens eux-mêmes qui les convoitent, leur dotent de contrats et les fait travailler pour les payer.
Conséquence, le départ des Sénégalais il y a de cela quelques mois avait heurté beaucoup de mauritaniens qui, dans la presse, avaient vivement critiqué cette décision.
La réalité, est que nos compatriotes n’ont jamais vraiment quitté ce pays. Ils y retournent toujours par divers moyens du fait également du voisinage et des liens historiques qui lient les deux peuples.
Ainsi, mauritaniens et sénégalais sont complices pour mettre un paquet de subterfuges dans le but de jouer cette législation qui n’arrange pas les deux peuples.
Des pirogues pavillon sénégalais sont rebaptisés mauritaniens avec toutes les acrobaties qui sied en pareils circonstances.
Or, nous estimons que tant que la législation n’aura pas changé, il est inutile de s’s’entêter à rester dans un pays où manifestement, la législation à été taillée sur mesure pour contrecarrer cette présence massive d’immigrés sénégalais.
Pourtant, ici aussi au Sénégal, les Mauritaniens envahissent le secteur du petit commerce où ils excellent. Et aucun gouvernement sénégalais ne songerait à mettre en place une législation pour les y déloger. Car, ce serait catastrophique pour eux et pour nous.
C’est pourquoi, le Président mauritanien Ould Aziz qui connait bien le Sénégal doit y réfléchir à deux fois avant d’imposer des lois xénophobes.
La réciprocité existe et il serait dommage que des voisins que tout rapproche se mettent à se regarder en chiens de faïence parce que leurs dirigeants n’auront pas assez mesuré la profondeur des liens qui les unissent.

Assane Samb

 

À voir aussi

Ministère de la famille, de la femme et du genre- Fatou Sow Sarr décèle les incongruités d’une dénomination

Le gouvernement de Dionne II a introduit pour la première fois le concept Genre dans …

Fraichement nommé directeur général de la CDC- Aliou Sall sommé d’actualiser son patrimoine

Le Forum du Justiciable demande au nouveau Directeur général de la Caisse de Dépôts et …

Un commentaire

  1. LES MAURITANIENS NE DOMINENT PLUS LES PETITS COMMERCES DEPUIS LES EVENEMENTS ENTRE NOS DEUX PAYS.
    COMME SI CELA FAIT 30 ANS QUE VOUS N’AVEZ PAS MIS LES PIEDS AU SENEGAL.