Accueil / Uncategorized / LIGUE 1 SENEGALAISE: «SOURIS» sur le sacre de l’US OUAKAM Le club était «mieux outillé» pour gagner le titre en 1989

LIGUE 1 SENEGALAISE: «SOURIS» sur le sacre de l’US OUAKAM Le club était «mieux outillé» pour gagner le titre en 1989

L’US Ouakam, qui a remporté le championnat national 2011, a réussi à passer le cap d’équipe «à coups», a déclaré dans un entretien exclusif, avec l’APS, Mamadou Gueye « Souris », capitaine de la première génération vainqueur de la coupe nationale en 1964. Ce dernier a, aussi laissé entendre que le groupe de l’époque était de loin meilleur à celui qui vient de remporter le premier titre de champion du Sénégal de l’histoire de ce club.

L’entraîneur de l’équipe de l’US Ouakam vainqueur de la coupe nationale en 1989, Mamadou Guèye Souris, ne s’est pas refusé la permission de comparer le groupe de 1989 et celui de 2011.

«En termes de talent, et je ne veux pas frustrer les jeunes pour ce qu’ils viennent de réussir, une première, dans l’histoire de notre club, la génération de 1989 était beaucoup plus talentueuse», a-t-il indiqué. De cette équipe de 1989, l’actuel conseiller du président de l’US Ouakam, Oumar Guèye Ndiaye, cite, entre autres, les jumeaux Sène (Ousseynou et Assane), Amadou Ndoye Ndiaye Zamadou, Abdou Mbaye, Youssou Mbengue, Ass Malick.

Revenant sur le sacre de 2011 de la bande à Pape Latyr Ndiaye, M. Gueye de magnifier le travail de l’encadrement administratif qui a fait la différence, en réussissant le pari de mettre ses joueurs à l’abri des contingences matérielles.

Soulignant l’absence de problèmes de salaires et autres primes, le vétéran de faire part de la pertinence des motivations données aux joueurs à la veille des rencontres importantes. Aussi, tire-t-il le chapeau aux joueurs mais aussi aux dirigeants qui ont respecté leurs engagements et apporté à Ouakam le premier titre de son histoire.

USO REUSSIT À PASSER LE CAP D’EQUIPE «À COUPS »

Revenant sur le sacre de l’Us Ouakam, M. Gueye d’y voir une certaine révolution générationnelle car, souligne-t-il, «le club remportait des coupes nationales, réalisant des coups mais, avait du mal à être performant sur la durée, alors qu’il avait l’apport des meilleurs joueurs de l’époque».

Avec la génération actuelle de joueurs et de dirigeants, il est possible de construire quelque chose de durable, en s’appuyant sur le potentiel humain et affectif du village. Aussi, l’ancien entraineur appelle-t-il les dirigeants à travailler au niveau de la base où émergent de jeunes footballeurs talentueux. Tout ce qui reste, de l’avis de « Souris », c’est le travail de managers à même de donner à cette équipe les moyens économiques et matériels de sa politique.

Mamadou Guèye Souris rappelle, en outre que, de toute façon, l’US Ouakam ne peut plus se prévaloir jouer le maintien. «Il faut en finir avec les petites ambitions. Il est temps de se donner les moyens de construire quelque chose de solide et de durable», a-t-il ajouté.

Khary DIENE avec Aps


À voir aussi

Ziguinchor après la pluie : Poubelles et ordures ménagères envahissent les rues

Des pluies fortes s’abattent depuis quelques jours à Ziguinchor. Poubelles et ordures ménagères ont fini …

Report de l’inauguration de Masslikoul Jinaan» : Serigne Khassim Mbacké menace

L’information selon laquelle l’ouverture de la grand mosquée mouride de Dakar, «Massalikoul Jinaan»,  est remise sine …