téléchargement

LIGUE DES CHAMPIONS Le FC Barcelone éliminé par l’Atlético Madrid (2-0), sur un doublé Griezmann elimine le Barça

Le tenant du titre est dehors. Battu 2-0 au retour, le FC Barcelone s’est fait sortir par l’Atlético Madrid en quart de finale de la Ligue des champions. Les Catalans, qui avaient gagné 2-1 à l’aller, n’ont jamais trouvé l’ouverture dans la défense madrilène. Antoine Griezmann a signé un doublé.
C’est un tremblement de terre. Le FC Barcelone, tenant du titre et archi-favori de la compétition, a été sorti de la Ligue des champions ce mercredi soir par un Atlético Madrid magnifique (2-0). Un court succès qui permet aux Colchoneros d’effacer leur défaite de l’aller (2-1) et de se qualifier pour les demi-finales de la compétition. C’est Antoine Griezmann, sur une tête puissante (36e) et un penalty en fin de match (88e), qui a scellé le destin de Catalans beaucoup trop timides et empruntés pour espérer mieux. Le cśur des Colchoneros a tout emporté. La meilleure équipe du monde, ou supposée comme telle il y a quelques semaines encore, n’y a pas résisté.
Si le Barça fut méconnaissable, si l’Atlético a dominé les débats, les hommes de Luis Enrique pourront pester contre la dernière décision de l’arbitre. A la 90e minute, Gabi a stoppé de la main un centre d’Iniestamais Nicola Razzoli n’a accordé qu’un coup franc aux Blaugrana. Et Messi, décidément dans un très mauvais soir, n’a pas cadré sa tentative. Mais l’homme en noir ne pourra pas concentrer tous les reproches catalans. Ce mercredi, le Barça doit d’abord s’en prendre à lui-même.

Messi et Neymar inexistants, Griezmann intenable
Amorphe jusqu’à l’heure de jeu, la bande à Messi a donné le bâton pour se faire battre. Sans inspiration, sans imagination, elle a souffert face au bloc mis en place par Simeone et aux flèches lancées dans son dos. Sur l’une d’elles, Saul a délivré un centre parfait de l’extérieur coupé par une tête de Griezmann (35e). Une ouverture du score qui n’a pas réveillé les tenants du titre et Saul, encore lui, aurait pu donner du mou aux Madrilènes mais sa tête a touché la barre de  Ter Stegen (53e).
Si la dernière demi-heure fut suffocante pour Griezmann et ses équipiers, Barcelone s’est montré beaucoup trop rarement dangereux. Comme la semaine dernière, Neymar et Lionel Messi ont traversé la rencontre comme des ombres. Luis Suarez, lui, s’est battu, comme toujours et a bien failli remettre les siens dans le sens de la marche mais Oblak s’est montré vigilant (67e).
C’est Felipe Luis qui va définitivement enterrer les derniers espoirs catalans. Sur un raid de 60 mètres, et après avoir éliminé deux adversaires, le défenseur madrilène a obtenu un penalty sur une main volontaire d’Iniesta dans ses seize mètres. Griezmann s’est occupé d’exécuter la sentence (86e). Sur les dix dernières saisons, le Barça a atteint à huit reprises les demi-finales de Ligue des champions. A deux reprises, ils ont buté sur les quarts et, à chaque fois, ce sont les hommes de Diego Simeone qui lui ont barré la route du dernier carré (en 2014 et 2016). Tout sauf un hasard.

Voir aussi

telechargement-8

BASKET- 18 clubs en lice pour la montée à l’élite

Le tournoi de montée en première division, qui se joue à partir de ce lundi, …

Open