ACTUALITE

LIMOGEAGE DE FATOU TAMBEDOU Une décision responsable

  • Date: 31 octobre 2016

Le comportement de Fatou Tambédou au cœur de l’Assemblée nationale et son manque de retenue renseigne bien que sa nomination a été une erreur. Et il est indubitable que ses dérives verbales d’une jeune femme qui fulmine sans mesure ni contrôle de soi, amènera Macky Sall à tenir prochainement une loupe sur chacun personne préposée à une fonction ministérielle.

Dans une dynamique unitaire, la Nation a été surprise et choquée par les propos discourtois, polémistes, dédaigneux et irresponsable de Fatou Tambédou dont le limogeage de l’équipe gouvernementale n’est que l’expression d’une force de l’Autorité d’Etat.

Par la spontanéité de sa décision, Macky Sall pose en même temps un acte de sommation à l’endroit de tous les Ministres qui, depuis un certain temps, se mènent une guerre politique allant même jusqu’à étaler dans la rue publique leur clivage. La fonction de Ministre est délicate dans une République. Elle exige tenue et retenue, entregent et orthodoxie, en phase avec les exigences d’une civilité institutionnelle.

Fonction ministérielle : exigence de retenue

Le gouvernement futur ne sera point celui actuel. Macky Sall en a finalement assez des petites querelles de certains responsables politiques de l’APR et surtout de ceux qui siègent au gouvernement. Ayant été à la tête de plusieurs ministères, de la Primature et de l’Assemblée nationale, il connait bien les exigences qu’imposent l’incarnation de certaines fonctions d’Etat.

Il fallait bien donc sortir le sabre et trancher. Les tâches de responsabilités ministérielles exigent un engagement sérieux, une attitude exemplaire d’homme ou de femme d’Etat. Un comportement inadéquat à la dimension morale conduit à des dérapages et à des dérives qui portent atteinte même à la République.

Assumer une fonction ministérielle conformément à un tempérament marginal, amène à se plier à des positions étrangères au sens de responsabilité. Sous les Socialistes, ne devenait pas Ministre qui veut. Et il appert que désormais, avec les comportements marginaux de certains Ministres qui indisposent l’autorité présidentielle, Macky Sall ne va plus céder à des pressions politiques ou des contingences partisanes et autres pour confier de délicates responsabilités à certaines personnes.

Aujourd’hui, le peuple sénégalais est exigeant et a gagné en maturité, surtout dans le domaine politique. Macky Sall en est bien conscient. C’est pourquoi, il est indiscutable qu’il exigera des Ministres actuels et de ceux d’un gouvernement ultérieur, un soin particulier à l’exercice de l’autorité ministérielle.

Une décision applaudie

Il est grave qu’un Ministre de la République étale en public une communication avec son collègue. C’est un dérapage impardonnable et l’expression d’un manque de responsabilité. Diène Farba Sarr a eu la présence d’esprit de demeurer inflexible devant les fulminations de son ex collègue. Ces fulminations ont certes bien amusé l’opposition. Mais elles ont choqué beaucoup de Sénégalais qui n’en revenaient pas de ce spectacle insolite.

Beaucoup de Ministres doivent en tirer trois leçons : savoir se retenir, éviter les bourdes même dans les répliques politiques et avoir le sens de la mesure et l’esprit de responsabilité. Celui ou celle qui exerce une fonction ministérielle doit assurer et assumer le caractère de service public qu’il doit toujours accomplir dans le cadre de la loi morale pour la réalisation du bien commun et dans le sillage d’une attitude qui force le respect et impose l’estime.

La fidélité à sa propre identité est un droit naturel. Mais elle ne doit point altérer le sens de discernement entre ce qui est personnel et ce qui relève directement des Institutions et de l’autorité d’Etat. Si les Sénégalais, dans leur écrasante majorité, ont applaudi le limogeage de Fatou Tambédou, c’est parce qu’ils en ont assez de ces Ministres drôles aux comportements insolites qui ternissent l’image de cette fonction républicaine.

Le Piroguier

1 Comments

  1. Ce que vous venez de developper est bien dans son ensemble pour une gestion rigoureuse de l’image de marque d’un Gouvernement. Cependant cela n’enleve en rien les lecons a tirer dans la gestion des ministeres par des personnes capables de gerer une equipe. Nous ne sommes pas dans le secret des dieux, mais la dame a dit tout haut ce qui n’aurait pas du se passer ainsi dans un gouvernement. Ou cette nomination est inopportune du fait que ce departement n’a pas sa raison d’etre et en ce moment c’est au President de revoir sa copie sur la composition de l’attelage gouvernemental, ou alors si c’est vraiment opportun, il serait difficile de demander a un departement de travailler sans budget.
    Déjà, il faut qu’on se demande si ce ministere a sa raison d’etre ou non car il lui est difficile de justifier son existence a travers des réalisations qui cadreraient avec les aspirations du peuple. En ce moment la, donner assez de budget a un departement c’est lui donner la possibilite de s’affirmer au detriment de sa tutelle et c’est qui n’est pas realiste politiquement parlant pour le Ministre lui meme.
    La personne nouvellement nominee restera longtemps des l’instant qu’il accepte de se contenter de ce le Ministre lui donnera comme tache a accomplir et percevoir son salaire a la fin de chaque mois.
    C’est vrai nous avons l’haitude d’avoir des politiciens mus tout juste par le gain pecunier et l’aura, mais ce fut une exception avec la dame Tambedou. Gageons qu’on en aura de plus en plus dans le landerneau politique.
    Le Rameur

Comments are closed.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15