Accueil / Insolites / L’infirmière violait des retraités atteints de démence et envoyait les vidéos à son petit ami

L’infirmière violait des retraités atteints de démence et envoyait les vidéos à son petit ami

Par amour, elle était prête à tout, même au pire. Christina Sethi, une infirmière britannique de 25 ans, vient d’être condamnée à une peine de dix ans de prison pour avoir commis trois viols sur des personnes âgées vivant dans la maison de retraite où elle travaillait de nuit, nous apprend la version suisse de 20 Minutes. Elle a expliqué avoir filmé ses agissements afin d’envoyer les vidéos à son petit ami car celui-ci trouvait cela « sexuellement excitant ». Entre janvier 2014 et mai 2015, Christina Sethi a ainsi abusé de trois patients, deux femmes de 80 et 101 ans atteintes de la maladie d’Alzheimer et un homme aveugle âgé de 80 ans souffrant de démence. Durant son service de nuit, elle s’introduisait ainsi dans leur chambre afin de les agresser. La première de ses victimes, atteinte de la maladie d’Alzheimer, a été violée trois fois en une nuit mais a été incapable de rapporter les faits à la police. Elle savait juste « que quelque chose lui était arrivé », a rapporté la procureure Kelly Scrivener, qui a ajouté que Christina Sethi « savait exactement de quoi souffraient ses victimes ».
« Comment c’était ? »
La vidéo de la scène de viol de la seconde victime, âgée de 101 ans et elle aussi atteinte d’Alzheimer, a été visionnée par la cour. Longue de sept minutes, on y voit à la fin l’infirmière passer son doigt sur la bouche de la retraitée et lui demander : « Comment c’était ? » Comble de l’horreur, la vieille dame a essayé de se plaindre mais l’employée lui a répondu qu’elle ne lui avait rien fait de mal. « Si ! C’est le cas », a même rétorqué la victime. Quant à la troisième victime, le patient aveugle souffrant de démence, il ne cessait de demander ce qui était en train de se passer. Christina Sethi aurait pu continuer longtemps ses ignobles agissements s’ils n’avaient pas été découverts par hasard par un homme qui a trouvé des photos compromettantes de l’infirmière avec deux de ses victimes sur un ordinateur qu’il venait d’acheter d’occasion. Lors de son interrogatoire, Christina a expliqué ses actes par le fait qu’elle aimait son petit ami et qu’elle ferait « n’importe quoi pour lui ». L’homme, âgé de 32 ans, a d’ailleurs également été arrêté.
Source: Metronews

Share This:

À voir aussi

Un chirurgien agresse une infirmière en pleine opération

Un passage à tabac survenu au beau milieu de la salle d’opération… La scène a …