LINGUERE : Des oiseaux granivores sèment la psychose chez les paysans

Plusieurs localités du Djoloff sont dans l’inquiétude. En effet, des oiseaux granivores sèment, depuis trois semaines, la désolation dans une bonne partie du département de Linguère, détruisant notamment les champs de mil, de maïs et de sorgho.

Les paysans des villages de Kholkhol, Dodji, Kadjimadja,  Kholkhol Mérina et Poram, sis dans le département de Linguère, sont dans le  désarroi. En effet, leurs champs (mil, maïs, sorgho) sont envahis par des oiseaux granivores qui ont presque ravagé tous leurs rendements. Malgré les efforts fournis au cours de ce présent hivernage, l’apparition de ces prédateurs plonge ces agriculteurs dans une inquiétude totale. Depuis une quinzaine de jours, toutes ces localités sont envahies par des oiseaux qui ont  tout détruit sur leur passage. Les récoltes en mil, maïs et sorgho seront faibles cette année car certains paysans ont perdu espoir. D’après Birane Ndiaye, porte-parole des populations, qui tire sur la sonnette d’alarme : ‘’dès l’apparition de ces oiseaux granivores, nous avons pris toutes les dispositions pour alerter les autorités de tutelle, mais rien n’a été fait’’. Toutes nos tentatives de joindre le service départemental du développement rural de Linguère pour en savoir plus sont restées vaines. Cette année, les populations de ces localités risquent de vivre une situation difficile si l’on sait que la longue pause pluviométrique va sensiblement impacter sur la production. Du coup, les paysans de ces localités touchées par les oiseaux granivores sollicitent un appui de l’Etat, notamment des vivres, pour éviter le pire.

Samba Khary   Ndiaye

Voir aussi

MORT DE L’ELEVE SAPEUR CHERIF NDAO  Les suspects jugés le 27 janvier prochain

 Les mis en cause dans l’affaire Chérif Ndao, un élève sapeur-pompier décédé lors de sa …