Accueil / SOCIETE / Linguère- Le Djoloff demande la revitalisation de la vallée morte du Ferlo

Linguère- Le Djoloff demande la revitalisation de la vallée morte du Ferlo

La revitalisation des vallées fossiles occupe une bonne place dans les affaires des populations du département de Linguère. Entre autres doléances, la construction de la maison des hôtes, d’un collège d’enseignement moyen de Mboula et le bitumage de la piste Dahra-Mboula.

Mboula, une cité religieuse du département de Linguère, ne cesse de crier ses préoccupations qui sont, entre autres, la revitalisation de la vallée morte du Ferlo, la construction de la maison des hôtes, d’un collège d’enseignement moyen, le bitumage de la piste Dahra-Mboula. Ces doléances ont été soulevées ce samedi lors de la 98ème édition du Gamou de Mboula, un des foyers religieux du Djoloff. Selon El Hadji Cheikh Mbengue, porte-parole de la famille Mbengue de Mboula et par ailleurs coordonnateur des activités liées à la tenue de l’évènement religieux, la revitalisation de la morte du Ferlo est aujourd’hui un enjeu éternel des Djoloff-Djoloff car, d’après lui, c’est l’unique solution des populations du département de Linguère pour lutter contre le sous-emploi et éradiquer l’exode rural devenu un phénomène récurrent dans le milieu. Une vieille doléance évoquée par le porte-parole de la famille Mbengue, il s’agit de la construction de la maison des hôtes à Mboula, à l’image des autres cités religieuses du pays où cela existe.

Revenant sur le CEM, El hadji Cheikh Mbengue dira que l’établissement existe à Mboula depuis 2012, mais jusqu’ici, pas de construction. Malgré tout, le collège enregistre d’excellents résultats au BFEM avec des taux de réussite de 99%. Ces résultats sont obtenus dans la douleur car les potaches font les cours dans des abris provisoires construits en paille.

Cependant, le porte-parole de la famille Mbengue a remercié l’administration sénégalaise, au premier rang le Chef de l’Etat Macky Sall et tout son Gouvernement, le Ministre de l’Intérieur Aly Ngouille Ndiaye, pour tout leur soutien quant à la réussite de l’évènement. Pour rappel, le Gamou de Mboula a été célébré pour la première fois en 1920 par Mame Abdoulaye Mbengue, Moukhadam de Seydi El Hadji Malick Sy, qui lui avait demandé de l’organiser.

Samba Khary NDIAYE

À voir aussi

Les vrais raisons de la dépression du gendarme Maguette

L’Observateur a levé le voile sur l’état dépressif du gendarme qui s’est suicidé lundi dernier …

Le patron d’Orca épinglé pour 2 milliards F

Le patron d’Orca, entreprise dédiée à l’ameublement/décoration apparaît dans un scandale sur des comptes offshore …