telechargement-6

LINGUERE- La pause pluviométrique sème la psychose chez les paysans.

On ne le dira jamais assez, une autre pause pluviométrique sème la psychose et l’inquiétude chez le monde paysan du département de Linguère. Si on se réfère à la direction du service départemental du développement rural, conduite par Pierre Badiat, il n’y a pas de lieu de s’inquiéter. Dans tous les cas, les paysans de la localité sont dans le désarroi et continuent à river leurs yeux vers le ciel, espérant la réouverture des vannes, espoir d’avoir une bonne moisson. A en croire Pierre Badiat, il a plu dans la station de Dahra le 10 septembre 2016, à Linguère le 28 septembre, à Barkédji le 19 septembre dernier, à Gassane le 20 septembre. Selon lui, il a plu en brousse, mais ces pluies n’ont pas concerné les villes comme Dahra et Linguère. Cependant, au regard de la situation (pause pluviométrique), le service départemental du développement rural de Linguère renseigne qu’une bonne partie des variétés culturales commencent à porter leurs fruits. Par exemple, le niébé, le mil et l’arachide sont en état de maturation. Les cultures ont toujours besoin de la pluie pour terminer en beauté leur maturation, au grand bonheur des paysans qui composent une bonne partie de la population du Djoloff. Le moins que l’on puisse dire, si les techniciens agricoles minimisent et rassurent, les producteurs de Linguère commencent à se poser des questions du fait de cet arrêt des pluies dans la localité.

 Samba Khary Ndiaye

(Correspondant)

Voir aussi

telechargement-3

DONNÉES INFORMATIQUES AFRICAINES La Sonatel lance un « DATACENTER »

La Société nationale des télécommunications (SONATEL) est en train de finaliser les travaux de construction …

One comment

  1. ce n’est pas une pause pluviométrique qu’il s’agit mais bien de la fin de l’hivernage
    il faut juste esperer des pluies or saison dues aux infiltrations d’air frais en provenence des latitude tempérées