téléchargement (5)

LINGUERE- Le mouton, la pomme de terre et l’oignon hors de portée

La fête de Tabaski s’annonce à Linguère, dans un contexte assez difficile pour l’écrasante majorité des fidèles musulmans. Ceci à cause notamment d’une hausse « intenable » des prix du mouton de la pomme de terre et de l’oignon.

La fête de l’Aïd el Kébir, communément appelée Tabaski, s’annonce difficile dans le département de Linguère, zone par essence agricole. En cette période hivernale où déjà les greniers sont vides, les populations, notamment les paysans, préparent dans la douleur la Tabaski. En effet, la conjoncture économique est difficile, ce qui explique le manque d’argent pour se procurer un mouton.

Notre balade dans certains foirails de la place, nous a permis de constater que les moutons, même s’ils sont en nombre important, coûtent  cher. Les prix varient entre 55000 et 80000 FCFA alors que  la taille de ces moutons laisse à désirer.

Il n’y a pas que le mouton qui est cher, les prix des denrées de consommation, commencent à flamber. C’est le cas de la pomme de terre et de l’oignon qui se vendent, d’après des commerçants de la place, respectivement à 500 F et 450 F le kilogramme. Des prix jugés élevés par les chefs de ménage trouvés sur place.

En attendant que le dernier marché hebdomadaire international de Dahra Djoloff se tienne, les populations gardent espoir, dimanche, que les prix connaîtront une baisse pour leur permettre de passer une bonne fête de Tabaski.

Samba  Khary  Ndiaye (Correspondant)

Voir aussi

waly ballago seck

AFFAIRE DE LA RANGE ROVER “VOLEE” Wally Seck inculpé et placé sous contrôle judiciaire

L’artiste musicien Wally Ballago Seck n’est pas sorti indemne de son face à face, hier, …