mairie-linguere

Linguère : les conseillers de Kamb, à l’école pour une meilleure connaissance de l’organisation et du fonctionnement de la collectivité locale

Pour une meilleure approche de l’acte trois de la décentralisation, le conseil municipal de Kamb, une localité du département de Linguère,  avec l’appui de la  Maison du développement de Linguère, a tenu, ce jeudi, 20 Août 2015, un atelier de formation en faveur des conseillers municipaux de la dite collectivité locale.

La  session de formation avait pour cadre les locaux de la maison communautaire de kamb. Plus de trente conseillers sur les quarante six que compte l’équipe municipale, ont pris part à la rencontre « combien importante » selon le maire Birame Ba.

Dans son intervention, Pape Masseck Seck, animateur de l’atelier, a souligné l’importance de la gouvernance locale dans le cadre de la mise en œuvre du plan Sénégal émergent(PSE), sur la participation citoyenne, avec l’implication de tous les acteurs,  du début à la fin du processus. A l’en croire, il est marqué par l’importance accordée à la gestion des terres, (domaine national) des ressources naturelles et de l’aménagement.

Les différentes  interpellations et interventions, sous forme de contributions ou d’interrogations illustrent bien le niveau de conscience des élus, très soucieux de la gestion des ressources naturelles.

Le maire, Birame Ba pour sa part, se dit très content car, l’atelier aura permis aux conseillers selon lui, de comprendre les enjeux de l’acte Trois de la décentralisation, mais aussi l’organisation et le fonctionnement d’une collectivité locale. Il a par ailleurs invité les participants à s’approprier certaines notions  qui leur seraient utiles dans leur travail, non sans oublier de remercier la maison  du développement local de Linguère et l’animateur Pape Masseck seck, qui n’ont ménagé aucun effort pour une bonne réussite de l’atelier.

D’autres rencontres sont en vue selon le maire Birame Ba, pour une meilleure connaissance de l’intérêt du paiement des taxes municipales, le foncier, l’état civil entre autres. Cependant, le maire a déploré le non paiement des impôts dans sa commune. Seuls 14 villages sur les 82 que compte sa commune ont honoré le paiement des taxes, d’où son invite aux chefs de villages à payer l’impôt pour la bonne marche des affaires de la commune de Kamb.

Samba Khary Ndiaye Linguère.

Voir aussi

telechargement-2

FINANCEMENTS DES FEMMES DE L’ÉMERGENCE L’Assemblée nationale adoube Moustapha Diop

  La démarche charrie beaucoup de commentaires de la part de ceux qui y voient …