téléchargement

Linguère: Les parents d’élèves  de Mélakh, réclament un lycée

A Mélakh une localité du département de Linguère, annuellement  les élèves qui réussissent à  leur examen de brevet de fin d’études moyennes (BFEM) sont confrontés à de réels  problèmes de maison d’accueil,  à Dahra ou à Linguère.  Parfois l’on note des cas d’abandon des études de la part de certains potaches,  une fois décroché le BFEM. Faute de tuteurs. .Pour manifester leur désarroi face à ce problème qui constitue un handicap pour le maintien des élèves de ce village, les  parents d’élèves élèvent la voix  pour réclamer l’érection d’un lycée à Mélakh l’un des gros villages du département de Linguère

.Au cours de la journée d’excellence, les meilleurs élèves de l’année scolaire 2015 -2016,  issus  de l’école élémentaire  dudit village  ont été primés .Ainsi,  les parents d’élèves  ont saisi l’occasion pour exprimer leur désir de voir leur localité dotée d’un lycée, pour réduire le taux d’abandon causé exclusivement par le manque de maison d’accueil dans les villes environnantes.
Selon IssakhaThiane,  le président du comité de gestion de l’école élémentaire  de Mélakh :   «  nos enfants qui n’ont pas de tuteur  à Dahra  parcourent 11km chaque jour  pour étudier au lycée ,alors que si on avait un lycée chez nous  ils  seraient moins fatigués . »

Quant à  Massamba Thiane, le   parrain de la manifestation natif de la localité,  il a   emboité  le pas pour solliciter solennellement des  autorités, la transmission  en charge des  doléances à qui de droit, pour que cette vielle requête  soit définitivement résolue.

Enfin  le parrain Massamba Thiane  a mis la main à la  poche pour stimuler  le sourire des potaches et l’équipe pédagogique.  D’importants lots ont été offerts aux lauréats qui se sont succédé sur les marches du podium, pour recevoir leurs distinctions. Le public venu nombreux lui a rendu hommage, saluant les efforts qu’il mène nuit et jour, pour propulser Mélakh de l’avant.

Les témoignages ont été unanimes .Le chef de l’exécutif départemental Ahmadou Bamba Koné un ancien camarade de promotion du parrain  n’a pas eu  les mots adéquats,  pour saluer  ce dernier qui a toujours été  au service de sa communauté.

Samba Khary Ndiaye Linguère

Voir aussi

telechargement-3

REGULARISATION D’ELEVES SANS ACTES D’ETAT-CIVIL L’UE et de l’UNICEF mettent plus 60 millions sur la table

L’Union européenne et l’UNICEF ont accordé au Sénégal une enveloppe de plus 60 millions de francs CFA, destinée à appuyer …