abdoulaye-daouda-diallo_1

L’INSTALLATION DE LA COMMISSION DE REVISION DU CODE ELECTORAL TOUJOURS BLOQUEE- ABDOULAYE DAOUDA DIALLO FIXE UN ULTIMATUM DE 48H A L’OPPOSITION

L’installation de la Comission de revue du Code électoral prévue hier, mardi 14 juin, a été reportée à cause de la présentation de 2 listes parallèles de plénipotentiaires par l’opposition. Face à se statu quo, le ministre de l’Intérieur, Abdoulaye Daouda Diallo, a fixé un ultimatum de 48h à ces deux tendances, pour présenter une seule liste par pôle, comme convenu. Une situation qu’a regretté le directeur des élections, Thiendella Fall, qui a ainsi appelé les deux parties à lâcher du lest.

A peine lancée, le dialogue national, notamment les concertations pour la révision du Code électoral, prend du plomb dans l’aile, à cause de la dissidence dans les rangs de l’opposition. En effet, la cérémonie d’installation de la Commission de revue dudit code, prévue hier, mardi 14 juin, a été reporté jusqu’au jeudi prochain. Pour cause, le démon de la division a frappé dans le pôle de l’opposition. Invitée à présenter une liste de 10 plénipotentiaires à l’instar du pôle au pouvoir comme celui des non-alignés, l’opposition a mis deux listes parallèles sur la table du ministre de l’Intérieur, qui en avait pourtant demandé une seule pour toute l’opposition.

Les deux coalitions de l’opposition, à savoir le ’’Gor ca xaw ja’’, composée des partis comme le Pds, Rewmi, Bokk Gis-Gis, Aj/Pads, Grand parti, etc, et celle nouvellement portée sur des fonts baptismaux, qui compte en effet le Mpd/Ligguey d’Aliou Sow, l’Unp de Souleymane Ndéné Ndiaye, ou encore Ldr/Yessal de Modou Diagne Fada ne sont pas parvenues à trouver un  consensus pour les plénipotentiaires de l’opposition dans la commission.

Une situation qu’a déplorée le directeur général des élections. Interrogé par la presse, Thiendella Fall explique qu’il a été constaté un conflit entre les deux entités qui ont présenté depuis lundi deux listes. A l’en croire, pour sauver les meubles en favorisant le rapprochement des deux protagonistes, «on leur a offert le cadre ce matin (ndlr : hier)». Hélas, se désole-t-il, «ils ne se sont pas entendus». Poursuivant, M. Fall d’indiquer que le ministre de l’Intérieur de passage a constaté cette divergence au sein du pôle de l’opposition.

Pour y remédier, «il (Abdoulaye Daouda Diallo) a recommandé qu’ils aillent vers leurs bases pour discuter et puis revenir dans les 48h pour présenter leur nouvelle liste», informe-t-il. Par ailleurs, estimant que le Code est toujours discuté par l’ensemble de la classe politique, il a invité les deux camps «à lâcher du lest et puis essayer de rapprocher les différentes positions pour trouver un consensus». A noter par ailleurs que le pôle des non-alignés a su présenter une liste de 10 plénipotentiaires pour intégrer ladite commission, chargée de réviser le Code électoral sénégalais, en vue des prochaines échéances électorales.

Sud quotidien

Voir aussi

Macky-Sall-foule-660x330

REELECTION DE MACKY EN 2019 ‘’Macky Mo Niou Nior’’ à l’assaut des poches de résistance à Touba

Pour faire basculer Touba qui tient tête à l’Apr, ‘’Macky Mo Niou Nior/Horizon 2019’’ (2 MN), …