POLITIQUE

L’INSTALLATION DE LA COMMISSION DE REVISION DU CODE ELECTORAL TOUJOURS BLOQUEE- ABDOULAYE DAOUDA DIALLO FIXE UN ULTIMATUM DE 48H A L’OPPOSITION

  • Date: 15 juin 2016

L’installation de la Comission de revue du Code électoral prévue hier, mardi 14 juin, a été reportée à cause de la présentation de 2 listes parallèles de plénipotentiaires par l’opposition. Face à se statu quo, le ministre de l’Intérieur, Abdoulaye Daouda Diallo, a fixé un ultimatum de 48h à ces deux tendances, pour présenter une seule liste par pôle, comme convenu. Une situation qu’a regretté le directeur des élections, Thiendella Fall, qui a ainsi appelé les deux parties à lâcher du lest.

A peine lancée, le dialogue national, notamment les concertations pour la révision du Code électoral, prend du plomb dans l’aile, à cause de la dissidence dans les rangs de l’opposition. En effet, la cérémonie d’installation de la Commission de revue dudit code, prévue hier, mardi 14 juin, a été reporté jusqu’au jeudi prochain. Pour cause, le démon de la division a frappé dans le pôle de l’opposition. Invitée à présenter une liste de 10 plénipotentiaires à l’instar du pôle au pouvoir comme celui des non-alignés, l’opposition a mis deux listes parallèles sur la table du ministre de l’Intérieur, qui en avait pourtant demandé une seule pour toute l’opposition.

Les deux coalitions de l’opposition, à savoir le ’’Gor ca xaw ja’’, composée des partis comme le Pds, Rewmi, Bokk Gis-Gis, Aj/Pads, Grand parti, etc, et celle nouvellement portée sur des fonts baptismaux, qui compte en effet le Mpd/Ligguey d’Aliou Sow, l’Unp de Souleymane Ndéné Ndiaye, ou encore Ldr/Yessal de Modou Diagne Fada ne sont pas parvenues à trouver un  consensus pour les plénipotentiaires de l’opposition dans la commission.

Une situation qu’a déplorée le directeur général des élections. Interrogé par la presse, Thiendella Fall explique qu’il a été constaté un conflit entre les deux entités qui ont présenté depuis lundi deux listes. A l’en croire, pour sauver les meubles en favorisant le rapprochement des deux protagonistes, «on leur a offert le cadre ce matin (ndlr : hier)». Hélas, se désole-t-il, «ils ne se sont pas entendus». Poursuivant, M. Fall d’indiquer que le ministre de l’Intérieur de passage a constaté cette divergence au sein du pôle de l’opposition.

Pour y remédier, «il (Abdoulaye Daouda Diallo) a recommandé qu’ils aillent vers leurs bases pour discuter et puis revenir dans les 48h pour présenter leur nouvelle liste», informe-t-il. Par ailleurs, estimant que le Code est toujours discuté par l’ensemble de la classe politique, il a invité les deux camps «à lâcher du lest et puis essayer de rapprocher les différentes positions pour trouver un consensus». A noter par ailleurs que le pôle des non-alignés a su présenter une liste de 10 plénipotentiaires pour intégrer ladite commission, chargée de réviser le Code électoral sénégalais, en vue des prochaines échéances électorales.

Sud quotidien

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15