Accueil / SANTE / L’INTRODUCTION DU VACCIN CONTRE L’HEPATITE B A LA NAISSANCE EFFECTIVE LES AUTORITES MISENT SUR UNE APPROCHE DE PROXIMITE

L’INTRODUCTION DU VACCIN CONTRE L’HEPATITE B A LA NAISSANCE EFFECTIVE LES AUTORITES MISENT SUR UNE APPROCHE DE PROXIMITE

Désormais, tous les enfants recevront le vaccin contre l’Hépatite B dans les premières 24 heures après leur naissance. La mesure est effective et elle est mise en oeuvre dans le cadre de l’approche de proximité pour lutte contre cette maladie. 

C’est désormais effectif. Tous les nouveaux nés recevront le vaccin contre l’hépatite B dès les premières 24 heures. C’est la  nouvelle donne du programme lancé, hier, au niveau du district sanitaire de Diamniadio qui polarise les localités de Yenne, Sébikotane, Bargny et Diamniadio.

«Nous avons constaté qu’en général les infections qui surviennent, lors du travail et au cours de l’accouchement, évoluent vers la chronicité et peuvent ouvrir la voie à des maladies telles que la cirrhose du foie ou le cancer primitif du foie», a expliqué le chef du district sanitaire. Pour Aïssatou Barry Diouf, il est préférable d’injecter la dose au nouveau-né dans les 24 heures qui suivent sa naissance.

«Nous sommes en train de faire beaucoup d’efforts pour atteindre la cible des enfants âgés de 0 à 15 mois», a  encore souligné Mme Diouf, avant de dire que «les vaccinations se poursuivent au niveau des structures de santé, mais également les infirmiers chefs de poste et les sages-femmes effectuent des visites de proximité au niveau des quartiers, à travers des stratégies avancées et des stratégies déplacées».

Une approche vulgarisée par les «Badiénou Gokh» et les relais communautaires. Une méthode payante. Car, selon le Dr Aïssatou Barry Diouf, les résultats font état d’une très bonne évolution au niveau de la couverture vaccinale dans le district. Selon elle, le choix de Bargny pour procéder au lancement se justifie par le fait que la maternité de Bargny capitalise un nombre important d’accouchements dans le district.

Le Colonel à la retraite, Daouda Diène, s’est réjoui de cette initiative qui mérite d’être démultipliée au niveau des populations. Pour le président de la Commission santé de la ville, ce programme sera pris en compte par l’équipe municipale à travers le bureau de l’action sociale et sanitaire inauguré tout récemment.

La cérémonie a été l’occasion pour le Dr Aïssatou Barry Diouf, médecin chef du district sanitaire de Diamniadio, de revenir sur les avantages de ce vaccin inscrit dans le Programme élargi de vaccination (Pev). Elle a invité les acteurs à la base de travailler en harmonie avec les cellules de santé communautaires pour obtenir des résultats positifs. Il a été aussi question, lors de cette journée de lancement, des bienfaits de l’allaitement maternel.

Le Populaire​

À voir aussi

Achat de médicaments- le Sénégal a injecté 17 milliards CFA en 5ans

La Directrice de la Pharmacie nationale d’approvisionnement (PNA), docteur Annette Seck Ndiaye, a indiqué, mardi …

Saisie de faux médicaments à Touba- les pharmaciens portent plainte contre le commanditaire

L’Ordre des pharmaciens a porté plainte contre le commanditaire des faux médicaments saisis dans le …