Accueil / POLITIQUE / Lisez Kognbi – GOUVERNEMENT : Le Ministère de Karim pourrait être amputé

Lisez Kognbi – GOUVERNEMENT : Le Ministère de Karim pourrait être amputé

Hier, le Ministre d’Etat Karim Wade a été consulté par le président Wade. Là, selon notre source, il aurait été question de la diminution de la taille de son Ministère. Ne soyez donc pas surpris si son trop grand Ministère est scindé. en plusieurs départements.


Kidnapping de Mame Faguèye Bâ : Tout sur les faits !

Enlevée le lundi 17 mai 2010 à Lomé au Togo, Mame Faguèye BÂ a été détenue dans des conditions inhumaines par ses ravisseurs jusqu’au vendredi 21 mai 2010. Styliste et costumière, combattante pour les droits de l’Enfant, Mame Fa Gueye , a porté au sommet les couleurs de la création sénégalaise, Son époux qui était au coeur du dispositif entre les ravisseurs et les services de police à Lomé organise un point de presse à Claire Afrique Université (face au Just 4 U) vendredi 11 juin 2010 à 16h30 précises. Les faits et toutes les questions que pose la gestion de cet horrible cauchemar seront révélés.


GAMOU DE KAHONE : Farba Senghor fait hors sujet

Le samedi dernier lors du Gamou de Kahone, le Farba Senghor militant du Pds a fait hors sujet. D’abord, il a mobilisé des maures, des casaçais et d’autres personnes qui ne sont pas des fils de Saloum. Pire encore, il a parlé de la rébellion en plein Gamou.

GRAND MEDINA : Bounama Sall nie avoir perturbé le meeting

Bounama Sall précise qu’il n’est pas été impliqué dans le meeting de Bara Sall. «Je n’ai pas été associé. Je n’ai pas été impliqué. Je n’aurais jamais perturbé le meeting de Bara Sall» a dit Bounama Sall qui dit n’avoir pas l’intention de s’aligner derrière Bara à Grand Médine. «Je ne m’oppose pas non plus à Pape Diop. Des adversaires ont donné mon nom mais je ne suis pas mêlé à celà. Personne ne m’a vu au meeting»


Le Sénégal dans le Global System(GSI)

Monsieur Amadou NIANG, Ministre du commerce, tient une conférence de presse ce vendredi 11 juin 2010, à partir de 10 heures, à l’hôtel Teranga, sur l’acceptation de la candidature du Sénégal dans le Global system lors de l’assemblée générale de l’organisation Global Systeme1(GS1) tenue le mercredi 19 Mai à Kuala Lumpur, en Malaisie. Le Sénégal, avait formulé sa candidature pour intégrer ce système qui concerne la modernisation de la distribution dans notre pays et à l’extérieur. GS1 est l’organisation internationale de gestion des standards et outils de communication électronique utilisés dans le commerce et la gestion logistique. Le système GS1 permet de répondre aux besoins d’efficacité du commerce que sont entre autres l’’optimisation de la gestion logistique (approvisionnement, gestion des stocks). L’entrée du Sénégal dans le Global System lui donne accès au marché international.


Takku Defaraat Sénégal accuse

Sous la présidence de son Secrétaire Général, Robert SAGNA, le Bureau Politique du Rassemblement pour le Socialisme et la Démocratie / Takku Defaraat Sénégal (RSD / TDS) s’est réuni ce mercredi 09 juin 2010 à son siège, pour examiner principalement la situation nationale et internationale et la vie du parti. Analysant la situation nationale, Le Bureau Politique s’est félicité des résultats concrets issus du Séminaire de Benno Siggil Senegaal tenu le dimanche 06 juin 2010 à Ngor Diarama sur le Nouvel ordonnancement institutionnel. Ce thème est de la plus haute importance pour l’avenir du Sénégal et l’illustration en a été faite par la richesse des débats menés de main de maître par Amath DANSOKHO et qui ont abouti à des accords concrets sur la vie institutionnelle d’un Sénégal nouveau, en rupture avec les boulimies de tous ordres. L’urgence de mutations profondes nécessaires à notre texte fondamental est d’autant plus réelle que depuis 2000, le régime de l’Alternance a brillé dans ses pratiques abusives de tripatouillage de la Constitution qui ont fini par octroyer au Président WADE un pouvoir débordant à l’image des régimes monarchiques. Les multiples déviances constatées durant le règne du régime dirigiste de WADE ont entraîné toutes formes de suspicions à l’encontre de nos dirigeants. En effet, au bout de dix ans de règne libéral, le Sénégal a été profondément secoué par une mal gouvernance sans précédent qui a installé la pauvreté et la misère dans notre pays et que vient accentuer un très grand déséquilibre entre les pouvoirs, à savoir l’Exécutif, le Législatif et le Judiciaire. le Bureau Politique félicite, par ailleurs, les militants jeunes et femmes de la région de Ziguinchor qui ont tenu des CA le 29 mai 2010, respectivement à Bignona et à Ziguinchor. Les camarades ont sonné la mobilisation pour impulser au parti une nouvelle dynamique .Enfin,, le parti apprécie au plus haut point l’invitation faite au Secrétaire Général, le camarade Robert SAGNA, de présider une grande retrouvaille intervillageoise qui aura lieu le 17 juin 2010 dans un village du Yeumeukeuye, à l’occasion des manifestations devant marquer la retraite initiatique de milliers de jeunes de la zone. Cette invitation particulière et personnelle est un insigne honneur pour le parti et son Secrétaire Général, à laquelle le Bureau Politique accorde toute son importance.


La Ligue Démocratique préoccupée

Réunie en Secrétariat Permanent ce mercredi 09 Juin 2010, la Ligue Démocratique (LD) s’est vivement préoccupée du malaise profond des populations accentué notamment par les intimidations et le recours à la violence dans l’espace politique. En effet, le régime actuel incapable de satisfaire les préoccupations les plus légitimes des Sénégalaises et des Sénégalais n’a d’autre choix que de recourir à des méthodes dignes des dictatures les plus féroces. C’est dans cette optique qu’il faut placer son acharnement contre d’honnêtes citoyens comme Bara TALL, résolument engagés dans la lutte contre le régime de prédation des Wade. Le Secrétariat Permanent de la LD exprime sa solidarité à notre compatriote Bara Tall et appelle tous les militants du parti et tous les Sénégalais soucieux de transparence dans la gestion des ressources nationales à signer la pétition pour exiger toute la lumière sur les 20 milliards de commission de la Sudatel. Le SEP de la LD met en garde contre la politique d’intimidation et de négation des droits les plus élémentaires de nos compatriotes.

Il tient le régime pour entièrement responsable de toutes les actions de violence qui seraient perpétrées contre les citoyens déterminés à soustraire les deniers du pays de la gestion désastreuse du clan des affairistes au pouvoir. Le SEP dénonce avec véhémence la désinvolture affichée par le gouvernement devant la grève des travailleurs de Dakar Dem Dikk et appelle les Sénégalais à exiger du pouvoir une gestion plus adéquate du transport public et le respect des intérêts des travailleurs de cette entreprise.

Le SYNPICS indexe le D.G de l’APS

La section SYNPICS de l’APS attire l’attention des autorités compétentes et de l’opinion sur les méthodes de gestion hasardeuse du directeur général de l’APS Mohamed Joseph-Henri Sarre qui, à peine installé, s’est précipité pour prendre des mesures qui, à court terme, risquent de mettre à genoux l’entreprise. En moins de trois mois, M. Sarre a procédé au recrutement d’une dizaine de ‘’commerciaux’’ (un record !) qui perçoivent mieux que les journalistes et autres travailleurs de l’administration, à coté de nouvelles recrues dont l’utilité à l’APS reste à être prouver, Il a procédé au changement de l’organigramme (abus de pouvoir) avec la création de directions à la place des services. Celles-ci vont aggraver davantage le déficit budgétaire de l’APS. Toutes ces mesures sont accompagnées d’une nouvelle répartition du parc automobile au détriment des reportages. Comme si cela ne suffisait pas, il organise un gala dit de la presse en puisant dans les maigres ressources de l’entreprise, au motif qu’il cherche à faire gagner l’APS en termes d’image et de visibilité. De plus, il ne se passe une semaine sans qu’une ou deux nouvelles personnes ne viennent gonfler les effectifs déjà pléthoriques de l’APS. La situation est d’autant plus inquiétante que la première tranche de la subvention annuelle de l’Etat devant couvrir au moins jusqu’à la fin du mois de juin ’est épuisée, avant la fin du mois de mai, conduisant à recourir à un découvert bancaire pour payer les salaires du mois de mai. Ce gaspillage des maigres ressources de l’APS fait également que l’entreprise se trouve dans l’incapacité de sortir des véhicules tombés en panne du garage et de prendre en charge les frais de mission des envoyés spéciaux. La section SYNPICS de l’APS ne veut peut attendre d’en arriver à la situation qu’ont vécu nos confrères du Soleil pour informer les autorités et l’opinion. C’est pourquoi face à cette situation, le syndicat a déjà saisi le Président du conseil d’administration, pour lui demander de mettre fin à ces agissements qui vont inéluctablement conduire l’entreprise vers des difficultés graves.


À voir aussi

Serigne Mbacké Ndiaye : « Je peux accompagner Wade mais pas son fils… »

«Assassinat de Karim»: Lamine Bâ demande au procureur de s’autosaisir

La révélation sur le projet d’assassinat de Karim Wade en 2011 ne doit pas rester …