Accueil / SOCIETE / LITIGE FONCIER ENTRE L’APECSY ET LE DIARAF BABA CAR NGUIRANE NDIAYE:67 personnes interpellées par la Gendarmerie à Yoff

LITIGE FONCIER ENTRE L’APECSY ET LE DIARAF BABA CAR NGUIRANE NDIAYE:67 personnes interpellées par la Gendarmerie à Yoff

Les éléments de la brigade de gendarmerie de la Foire ont effectué, hier, une descente à la zone d’extension de Yoff village. Ceci en application de l’arrêté du préfet de Dakar portant suspension de travaux sur ce site, en attendant que le litige latent qui oppose l’Apecsy au nouveau Diaraf soit résolu.

Source Le Matin
Les éléments de la brigade de gendarmerie de la Foire ont effectué, hier, une descente à la zone d’extension de Yoff village. Ceci en application de l’arrêté du préfet de Dakar portant suspension de travaux sur ce site, en attendant que le litige latent qui oppose l’Apecsy au nouveau Diaraf soit résolu.

Le litige foncier qui oppose les membres du bureau de l’Association pour la promotion économique, culturelle et sociale du village de Yoff (Apecsy) au jeune Diaraf Babacar Nguirane Mbengue prend de plus en plus de l’ampleur. Hier, les éléments de la brigade de gendarmerie de la foire ont effectué une descente sur le site faisant objet de litige. Ils ont arrêté 67 personnes trouvées en train de travailler dans les chantiers et saisi du matériel de construction.

Ceci, explique le commandant de la brigade M. Sarr, « en application de l’arrêté du préfet portant suspension des travaux sur la zone d’extension de Yoff ». En effet, en date du 29 novembre 2006, le préfet de Dakar a pris un arrêté n°1958/P/ D/Dk interdisant tous travaux en attendant le règlement du litige latent. L’association, qui a en charge la gestion du patrimoine du village, a été accusée par le jeune Diaraf Babacar Nguirane Mbengue de vente illégale de terrains à des prix hors normes. « Les terrains ne doivent être vendus à une personne qui n’est pas originaire de Yoff et à des prix très abordables ». Le Diaraf voyait, à travers les actes d’Apecsy, un enrichissement illicite d’une minorité de personnes sur un patrimoine commun de tout un village. Il s’était donc résolu à faire en sorte que les Yoffois reprennent leur dû.

Des accusations que les membres du bureau de l’Apecsy avaient, bien sûr, battu en brèche. Il s’ensuivit une véritable bataille entre les deux parties, par presse interposée. C’est ainsi que le préfet de Dakar a publié son arrêté. Selon le commandant Sarr, tous ont été informés de cette décision et sommés à plusieurs reprises d’arrêter immédiatement tous travaux. Mais, tout ceci est tombé dans des oreilles de sourds. Selon les informations dont nous disposons, certains attendaient que la nuit tombe pour poursuivre les travaux. La brigade de la foire a effectué une opération commando afin de faire respecter la loi. Hier, ses locaux étaient bondés de monde.

À en croire le commandant, ces personnes (tous des maçons) ont été interpellées pour pouvoir identifier les vrais coupables, c’est-à-dire les propriétaires des maisons.


À voir aussi

Procès- Me Mbaye Sène, avocat de Khalifa Sall : « tous les jours, le procureur vise des documents sur la base de fausses informations, et pourtant… »

REWMI.COM- Le procès de Khalifa Sall et Cie se poursuit ce mercredi. Ses avocats sont …

Scandale sexuel à Oxfam L’ONG présente ses excuses !

L’ONG britannique Oxfam a présenté ses excuses au peuple haïtien pour les dérives sexuelles de …