Accueil / POLITIQUE / Litiges fonciers aux Parcelles Assainies- Les Apéristes vilipendent Moussa Sy

Litiges fonciers aux Parcelles Assainies- Les Apéristes vilipendent Moussa Sy

 Le collectif des Aperistes Parcellois pour l’Emergence s’est réuni hier à son siège de l’Unité 19, pour fustiger le Moussa Sy dont certaines sorties contre le président de la République n’agréent pas. En représailles, ils exigent du maire qu’il les édifie sur certains litiges fonciers.

Le maire des Parcelles Assainies est désormais dans le viseur des Apéristes. Bocar Ndiongue, coordonnateur du collectif des Apéristes Parcellois pour l’Emergence, lors d’une conférence de presse, a interpelé Moussa Sy sur certaines de questions. «Les populations des parcelles exigent du maire de les édifier sur le réel propriétaire du terrain litigieux des Unités 17. Le collectif déplore le fait que la localité n’a toujours pas de case des tout-petits et de lycée digne du nom, autant de projets qui tenait à cœur Mbaye Ndiaye, alors maire des Parcelles. En lieu et place, le maire se contente de la construction de son grand projet d’une piscine au camp des sapeurs-pompiers», a-t-il déploré. Le vice-coordonnateur Pape Ndiaye invite, par ailleurs, Moussa Sy à se pencher «sur les réels problèmes des Parcelles Assainies qui ont pour nom l’assainissement, l’insécurité galopante».

Acte III de la décentralisation

A propos de la sortie du maire des Parcelles Assainies, Moussa Sy  fustigeant l’Acte III de la Décentralisation, le collectif des Aperistes Parcellois pour l’Emergence lui demande «de poser d’abord des actes concrets dans sa commune, plutôt que d’être le bras armé du maire de la ville de Dakar, dans son bras de fer avec l’Etat, sur son emprunt obligataire bloqué pour des raisons objectives.» Sur la marche du pays, Bocar Ndiongue et ses camarades se sont réjouis de la baisse du prix du gaz butane. S’agissant du retour des délestages et de la mauvaise fourniture d’eau, le collectif demande au chef de l’Etat, par ailleurs, Président de l’Apr de prendre «les choses en mains, pour éviter le syndrome de 2011, avec des manifestations des populations».

Ibrahima Khalil DIEME

À voir aussi

L’opposition refuse le dialogue Macky pratique l’apposition

L’opposition dite significative refuse de dialoguer avec le pouvoir. Le président Macky Sall préfère, quant …

Attaque contre Mariama Sarr- Le jeune aperiste Khouma s’érige en boucliers 

 Abdoulaye Khouma, responsable de l’Alliance Pour la République(APR) à Kaolack, vient de sortir du bois…de …