Accueil / Uncategorized / Liverpool en finale de Ligue des Champions

Liverpool en finale de Ligue des Champions

Deux ans après sa retentissante victoire sur l’AC Milan à Istambul, Liverpool jouera le 23 mai prochain à Athènes une nouvelle finale de Ligue des Champions. Le quintuple vainqueur de l’épreuve, battu 1-0 au match aller à Chelsea, a réussi mardi soir à inverser la tendance lors de la première demi-finale retour. Porté comme toujours par son formidable public d’Anfield Road, les Reds se sont imposés au bout du suspense, 4 tirs au but à 1, après être revenu à égalité sur l’ensemble des deux parties (1-1) en début de match. Mercredi, AC Milan-Manchester.

La magie d’Andfield Road a encore opéré. Porté par ses 42.500 supporters, par le mythique « You’ll never walk alone », Liverpool a décroché mardi soir, au bout du supense, au bout de l’épuisement, sa place pour la finale de la Ligue des Champions 2007, le 23 mai prochain à Athênes. Le club anglais tentera d’y conquérir un deuxième sacre en trois ans, le sixième de son histoire, après ses succès de 1977, 1978, 1981, 1984 et 2005. Pourtant en ballotage défavorable après leur défaite du match aller à Chelsea, les Reds ont réussi mardi soir à inverser la tendance, c’est à dire à marquer sans encaisser de but. Puis, tout s’est joué sur la séance de tirs au but. Une séance parfaitement maîtrisée par les hommes de Benitez et leur gardien Reina, auteurs de deux arrêts sur les trois tirs des Blues. Résultat final : 4-1 pour Liverpool, après que les deux équipes se soient séparés sur un score de parité, 1-1 sur l’ensemble des deux matchs, des deux intenses batailles tactique et physique. En trois saisons, l’équipe de Benitez sera donc sortie gagnante de ses trois demi-finales contre Chelsea, en Ligue des Champions en 2005 et 2007, et en Coupe d’Angleterre en 2006.

Avec trois attaquants (Didier Drogba, Joe Cole et Salomon Kalou) au coup d’envoi, les joueurs de Mourinho espéraient pourtant marquer ce but à l’extérieur qui aurait quasimment condamné Liverpool. Mais après un premier quart d’heure d’observation, ce sont au contraire les Reds qui remplissaient leur objectif. Suite à une faute de J. Cole sur Gerrard côté gauche, l’emblématique capitaine adressait une passe appliquée aux 18m pour Daniel Agger. Le jeune Danois reprenait sans contrôle pour tromper Petr Cech d’une frappe à raz de terre (1-0, 22ème). Venu protéger leur capital et opérer en contres, Chelsea peinait pour réagir même si Reina était sur la trajectoire d’un tir de Drogba, après un ballon perdu dans l’axe par Mascherano (32ème), puis s’employait sur un coup franc joué directement par Frank Lampard (45ème).

Pris à la gorge, les Blues étaient ensuite tout heureux de voir des têtes de Crouch puis de Kuyt repoussées par les pieds de Cech (56ème) et surtout par la barre transversale (59ème). L’ancien gardien de Rennes maîtrisait ensuite difficilement une frappe de Zenden (87ème). Chelsea était au bord du K.O. Mais même en jouant mal, un petit but suffisait aux Blues pour s’assurer une première finale de Ligue des Champions. Ni Drogba, ni Cole, ni Essien, ni Robben, entré en jeu, n’y parvenait, Anfield ne coupait pas à la prolongation. Et c’est encore Liverpool qui se montrait le plus dangereux dans cette période : Cech devait s’employer à deux reprises devant Kuyt, dans sa sortie puis sur le tir (98ème et 118ème). Il était encore heureux de voir l’arbitre signaler un hors jeu limite sur un but du Néerlandais, qui avait suivi une frappe repoussée de Xabi Alonso (100ème). Les Reds semblaient maudis. Mais aux tirs au but, la baraka allait changer de camp. Dans une ambiance incandescente, deux joueurs entrés en jeu, Geremi et Arjen Robben voyaient leur tir repoussé par Pepe Reina, un spécialiste, tandis que Zenden, Xabi Alonso, Gerrard et Kuyt ne tremblaient pas pour empêcher une fois de plus à Chelsea de franchir la dernière marche.

Grégory Fortune

Réactions

Steven Gerrard (milieu de terrain et capitaine de Liverpool): « Jose Mourinho a apporté des choses au football anglais. Mais parfois, il nous fait rire. C’était un manque de respect de nous traiter de petit club, mais le petit club a atteint deux fois la finale de la Ligue des champions en trois ans. Pepe (Reina) est le meilleur gardien du monde. Nous le savions avant qu’il vienne, nous connaissions sa capacité à arrêter les tirs au but. C’est évidemment une des meilleures soirées ici. L’ambiance nous a aidés, tout comme la tactique de l’entraîneur. Nous nous sommes battus ensemble sur tous les ballons ».

Dirk Kuyt (attaquant de Liverpool): C’est vraiment particulier, une première finale pour ma première année. Nous y avons cru. Pepe (Reina) a été fabuleux ».

Jose Mourinho (entraîneur de Chelsea): « Les pénalties, ce sont les penalties. Les tirs au but font partie du jeu. L’histoire du football, ce sont les finales qui la font. Dans dix ans, personne ne se souviendra que Chelsea aurait dû gagner 3 à 0 à l’aller, que c’était la meilleure équipe aujourd’hui, que c’était la meilleure équipe en prolongation. Les gens se souviendront que la finale, c’est Liverpool-Milan ou Liverpool-Manchester. Nous retrouver demi-finaliste de la Ligue des Champions après une saison aussi difficile est extraordinaire. Le groupe l’année prochaine ne sera pas très différent de celui de cette année. Nous chasserons plus de trophées. La Ligue des Champions, c’est important pour nous. Je suis très triste. Je peux imaginer comment les joueurs se sentent. Surtout qu’ils ont tout donné. Nous n’avons pas besoin d’autres joueurs. Je ne crois pas que l’an prochain, nous aurons autant de blessés, de blessés graves, autant de problèmes à affronter. Je suis très fier de cette saison. Dans une atmosphère aussi intense, Chelsea a joué pour gagner le match. Nous avons très très bien joué. Chelsea a montré plus d’appétit. Mais au bout, tout cela ne signifie rien. Je ne leur souhaite pas bonne chance pour la finale car je respecte leur futur adversaire autant qu’eux ».


À voir aussi

Touba: Les éleveurs républicains hôtes du Khalife général des Mourides…

Dans le cadre de leurs tournées de sensibilisation et d’information sur les réalisations du régime …

Macky tacle les syndicalistes «On ne peut pas dire ‘’diokhma-diokhma’’ « 

«On ne peut pas dire ‘’diokhma-diokhma’’ et en retour il n’y a pas de compensation…». …