POLITIQUE

Logement sociaux Saint Louis- le maire déloge les occupants «irréguliers»

  • Date: 7 août 2015

Hier, les autorités municipales de Saint Louis ont précédé, après sommation, au délogement des occupants irréguliers des  logements sociaux destinés aux victimes des inondations provenant principalement des sites de Diaminar, Pikine, Médina Courses etc.

La mairie de Saint-Louis a mis à exécution sa menace en expulsant les occupants des logements sociaux situés à Bango. Ils y habitaient depuis plusieurs mois déjà. «Devant l’intérêt général, nous n’allons pas reculer. Nous allons faire le travail sans état d’âme pour l’intérêt général qui doit primer sur tout. L’Etat prendra toutes les dispositions pour accompagner les populations sinistrées», avait soutenu Mansour Faye.

C’est hier que l’opération de libération des logements sociaux de Bango, lancée par la commune de Saint-Louis, appuyée par les forces de l’ordre, s’est déroulée. Les populations se sont ainsi réveillées dans la confusion totale en remarquant la présence massive de forces de l’ordre sur le site. «Qu’allons nous faire maintenant ? Nous n’avons pas où aller. Notre vie est ici. Nous sommes victimes des inondations et nous avons occupé légalement ces logements. C’est vraiment dur et inexplicable pour nous. Nous sommes des citoyens comme les autres», se plaint une dame presqu’en sanglots. «La mairie nous a tués. C’est sûr que ces logements seront remis à d’autres qui sont leurs militants», ajoute-t-elle accusatrice. La dame est appuyée par ses camarades d’infortune qui affirment que «ces logements étaient construits pour les sinistrés des inondations de Diaminar et de la furie de la mer. Nous sommes victimes des inondations».

Du côté du Conseil municipal, on se refuse à tout commentaire, mais certains conseillers municipaux renseignent que la mairie ira jusqu’au bout.

A rappeler que ces logements sociaux ont été occupés sans autorisation après leur construction sur financement de l’Organisme Onu Habitat et de la Mairie de Saint-Louis. Ils étaient destinés aux populations sinistrées de certains quartiers vulnérables aux inondations et aux méfaits des changements climatiques. D’après nos  sources, beaucoup de familles ont pu bénéficier de ces logements grâce au gardien à qui ils ont remis une forte somme d’argent. Le « malfaiteur » démasqué a pris la poudre d’escampette. Il est activement recherché par les forces de l’ordre.

L’As

 

Comments are closed.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15