Accueil / ECONOMIE / Loi de finances 2018- Macky invite ses ministres à défendre le budget

Loi de finances 2018- Macky invite ses ministres à défendre le budget

Arrêté à 3.709,10 milliards de francs CFA pour la loi de finances 2018,  Macky Sall a demandé à son gouvernement de se préparer pour un bon déroulement de la session budgétaire à l’Assemblée nationale.

Le Président de la République, Macky Sall, a demandé à chaque ministre, membre du Gouvernement, de prendre toutes les dispositions requises en vue de la bonne préparation et du déroulement normal de la session budgétaire à l’Assemblée nationale. Il  l’a dit hier l’occasion  du Conseil des ministres  tenu au Palais de la République. Cela  fait suite à l’adoption, en Conseil des ministres, du projet de Loi de Finances initiale pour l’année 2018. En effet, lors de cette  dernière, le Chef de l’Etat, Macky  Sall avait arrêté le projet de loi de finances pour l’année 2018 à 3 709,10 milliards de francs CFA, contre 3 360 milliards de FCFA pour la loi de finances initiale 2017. Ce qui équivaut à une hausse de 349,2 milliards de francs CFA en valeur absolue et 10,4% en valeur relative.

Il s’agit d’un budget orienté vers les grandes priorités sociales qui privilégient les dépenses ayant un impact significatif, direct et immédiat sur le quotidien des Sénégalais, dans l’objectif de l’amélioration continue de leur bien-être. Selon  le communiqué, le Président de la République a également invité chaque membre du Gouvernement à saisir cette occasion solennelle pour partager avec la représentation nationale et les populations, les réalisations et le programme de travail de son ministère, en vue d’une bonne appropriation des politiques publiques, de l’action et du bilan du Gouvernement.

En outre, précise la source, le Chef de l’Etat a demandé au Premier ministre de présenter, à la fin de la session budgétaire, le programme de travail global du Gouvernement pour l’année 2018, qui intègre les réalisations à inaugurer et les projets à lancer en 2018. A cela  s’ajoute les textes législatifs et réglementaires majeurs qui doivent entrer en vigueur dans le courant de l’année 2018, tenant compte des préoccupations récurrentes des populations exprimées par les honorables députés.

Pour sa part, le Ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural a rendu compte du déroulement de la campagne agricole 2017-2018. Quant au  ministre du Travail, du Dialogue social, des Organisations professionnelles et des Relations avec les Institutions, il a fait une communication sur la procédure d’examen du projet de loi de finances initiale 2018, par l’Assemblée nationale. Enfin, celui de la Bonne Gouvernance et de la Protection de l’Enfance a fait le point des préparatifs de la rencontre de haut niveau sur le mariage des enfants prévue à Dakar, du 23 au 25 octobre 2017.

Zachari BADJI

À voir aussi

PME- Les acteurs sensibilisés sur les démarches de prévention des difficultés

Prévention des difficultés des entreprises, formalisation des petites et moyennes entreprises sont, entre autres, les …

Électrification au Sénégal Huit centrales photovoltaïques de 17 MW livrées en juillet 2018

La société Vinci Energies a été retenue par la Senelec pour la réalisation de huit …