Accueil / Education / Loi d’orientation sociale : l’Ugb met en place un projet pour sa mise en oeuvre

Loi d’orientation sociale : l’Ugb met en place un projet pour sa mise en oeuvre

Les personnes vivant avec un handicap sont confrontées à des problèmes de mobilité, malgré le vote d’une loi d’orientation sociale consacrant leurs droits, a déploré Mbissane Ngom, directeur de l’UFR des Sciences Juridiques et Politiques de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis.

Il s’exprimait samedi lors d’un atelier d’échanges de deux jours sur le Projet de promotion des droits des personnes vivant avec un handicap dont il est le coordonnateur. Ce Projet envisage notamment l’ouverture l’année prochaine à l’UGB d’un module de formation sur les droits des personnes handicapées.

‘’Les handicapés ne sont pas des sous-hommes et ont des droits consacrés par la convention internationale de personnes vivant avec un handicap et la loi d’orientation sociale au Sénégal’’, a relevé le coordonnateur.
Cependant, constate-t-il ,pour justifier la mise en place de ce projet, ‘’il est facile de mettre en place des lois et règlements, le plus difficile est leur exécution qui ne peut se faire qu’avec des agents bien imprégnés des outils pour une prise en charge des droits des handicapés’’.
Il note par exemple que le code de la construction stipule qu’aucun permis de construire ne doit être délivré s’il ne prend pas en charge un aménagement pour la mobilité des personnes handicapées.
Le non-respect de cette disposition empêche aux personnes vivant avec un handicap de se mouvoir à leur aise, signale le juriste, donnant l’exemple du centre où se tenait la rencontre dépourvu d’espaces pour le déplacement des personnes à mobilité réduite.
Il a déploré aussi le phénomène de la mendicité des handicapés, estimant qu’elle ’’foule aux pieds leur dignité et n’aurait jamais existé si tous leurs droits étaient respectés’’.
Financé par l’Ong Osiwa, ce projet de 3 ans, cible toute personne ayant un intérêt pour la condition des personnes handicapées.

À voir aussi

Enseignement supérieur privé : Des centaines d’étudiants jetés dehors

Ils seront des centaines d’étudiants à devoir, dorénavant, stopper leur formation. Le Cadre unitaire des …

Louga : Le « Ubi tey Jang tey » plombé par la dure conjoncture économique

Le concept « Ubi tey Jang tey » n’a pas trouvé écho du côté populations. L’absence des …