Accueil / SOCIETE /  Loi d’orientation sociale: Les non-voyants toujours en attente des décrets d’application

 Loi d’orientation sociale: Les non-voyants toujours en attente des décrets d’application

A l’instar de la communauté internationale, notre pays a célébré, hier, la journée internationale de la canne blanche. Occasion saisie par les personnes atteintes de cécité de faire le plaidoyer pour l’application des décrets d’application de la loi d’orientation sociale votée en 2010. Ladite loi leur offre une égalité avec tous les citoyens.

 Les handicapés visuels sont très impatients de l’application de la loi d’orientation sociale. Hier, lors de la célébration de la journée internationale de la canne blanche, ils n’ont pas manqué de faire le plaidoyer pour une meilleure condition de vie. Selon le président de la Convergence des aveugles pour l’unité, la solidarité et l’entre-aide (CAUSE), Abdou Kogna Diop, les handicapés visuels doivent être considérés comme des citoyens patriotes. « Nous voulons participer au développement du pays, il faut donc créer les conditions pour y arriver. Nous devons être intégrés dans la société et les gouvernants doivent prendre les dispositions pour que nous puissions participer activement à l’émergence du pays », martèle-il. A l’en croire, les enfants handicapés doivent bénéficier de l’éducation pour tous. « Les autorités font des efforts, mais il reste beaucoup à faire pour une éducation inclusive. Il urge de créer des conditions d’accessibilité à l’institut de formation des jeunes aveugles. Sur une demande de 30 élèves, seuls 19 ont été retenus », déplore-t-il. Et de renchérir : « Il faut ouvrir les concours comme l’ENA aux jeunes aveugles ». Sur cette liste de doléances, il y ajoute l’attribution de fonds pour desfinancements qui reste toujours un obstacle pour les handicapés visuels. « Le projet de décret d’application de la loi d’orientation sociale est une préoccupation majeure pour nous car depuis le vote de cette loi, nous sommes toujours en attente », regrette Abdou Kogna Diop.

La Directrice de l’Action sociale, Khadissatou Gaye, a annoncé la finalisation du Plan stratégique de la CAUSE qui a fait l’objet d’une réunion de pré-évaluation technique la semaine dernière. « Le Sénégal a initié des politiques publiques dont l’impact global de 2012 à 2018 fait état de la réalisation de 62 328 projets pour un total de 2,346 milliards, une production de 50 006 cartes d’égalité des chances, l’inscription de 17 614 personnes handicapés dans les mutuelles  de santé, l’octroi de 25 507 bourses de sécurité familiale aux personnes handicapées et la gratuité du transport dans le réseau Dakar Dem Dikk pour 652 personnes handicapées. Les aveugles sont pris en compte dans ce résultat. Des programmes comme la mise en œuvre du programme national de promotion de la santé oculaire, la création et appui au fonctionnement de l’Inefja entre autres ont été développés », rassure-t-elle.

Revenant sur la célébration de la journée internationale de la canne blanche, la Directrice de l’Action sociale renseigne que cette canne  est une aide technique qui symbolise la cécité et la malvoyance. « Elle facilite l’orientation spatiale des aveugles et constitue pour ces derniers une protection contre les obstacles multiformes présents dans l’environnement. La prévalence des déficiences et pathologies visuelles est un phénomène qui prend de l’ampleur, d’où l’urgence de développer des stratégies  préventives pour une gestion optimale des pathologies oculaires et l’amélioration des conditions de vie des aveugles », dit-elle.

Ngoya NDIAYE

À voir aussi

Procès Cheikh Béthio et Cie: Le coup de gueule des droits de l’Hommiste

Les seize (16) personnes inculpées et placées en détention provisoire ont déjà passé plus de …

BHS : Le parrain de la mafia est le chef d’agence de Matam

Selon  Libération, le parrain de la mafia du détournement de 100 millions à la Banque …