L’opposition réussira-t-elle son pari d’octobre ?

C’est bientôt demain pour l’opposition. La marche qu’elle a annoncée en grande pompe, le 14 octobre, est attendue par les observateurs et les citoyens pour voir ce qu’elle pèse et ce qu’elle vaut. Depuis des mois, elle envahit les média, se montrant virulente et offensive. Mais c’est le simple bakk des lutteurs, la rapsodie triomphaliste qui vend une valeur combative avant le début du combat. Mais c’est bientôt l’heure du combat, ou plutôt l’heure de la démonstration des biceps politiques qui permettent de terrasser l’adversaire.

La marche sera-t-elle interdite ? Certains le pensent. Mais ce serait une grosse bourde politique pour l’Autorité d’Etat qui est entre les mains de l’APR. Une manifestation paisible et libre est une expression démocratique. Et ce serait même pour le pouvoir une occasion de connaitre le poids de l’adversaire pour bien préparer la bataille des Législatives.

Pour l’opposition, réussir cette marche est une exigence politique. A quelques mois seulement des élections, il lui est indispensable de rassurer ses militants et de les moraliser. La perdre serait une expiation politique et une disqualification devant Benno Bokk Yakaar qui tient le pouvoir.

Déjà, elle est disparate et incohérente dans sa démarche. Au référendum, elle a voté Non et cela n’a pas empêché certains partis à aller se faire cuisiner comme des omelettes aux élections territoriales pour le HCCT sur lequel ils ont paradoxalement craché.

Pour certains observateurs, ce serait alors un miracle que l’opposition impressionne par une gigantesque démonstration le 14 octobre. Ce doute est un défi. Si  l’opposition ne le relève pas, elle se noierait dans un immense océan de contradictions qui rendrait compte d’une incapacité à faire face au pouvoir.

Pour l’heure, elle percute le pouvoir par des attaques bien rendues et parie sur une dynamique unitaire pour  l’arracher des mains de Macky Sall en lui damnant le pion aux Législatives. Mais le 14 octobre n’est pas loin. C’est demain.

Domou rewmi

Voir aussi

GO Welcome Yaraam Barrow !

Qui a eu l’idée d’installer Adama Barro à Dakar, en attendant que Yahya déménage ses …