ussk_universite_du_saloum_v

L’université de Kaolack ne fera pas en 2016 comme prévue

L’Université du Sine Saloum d’El-Hadj Ibrahima Niasse (Ussein) n’ouvrira pas ses portes en octobre 2016, comme initialement prévue et annoncée. Depuis la pose de la première pierre de l’Université effectuée en grande pompe par le Chef de l’Etat le 16 avril 2015, en marge du Conseil des ministres décentralisé de Kaolack, pas de travaux. Un an après la présélection de entreprise, beaucoup de retard est accusé dans la mise en œuvre. Les bâtiments prévus sur les 5 sites de l’université, notamment à Kaolack, Fatick, Diourbel, Kaffrine et Toubacouta, ne sont pas encore sortis de terre. Selon une source proche du dossier, le président de la République avait donné l’ordre, à l’occasion de la rentrée solennelle l’Académie nationale des Sciences et Techniques du Sénégal, d’annuler la procédure d’attribution du marché. Pour notre source, « Macky Sall avait souhaité que la construction des infrastructures soit confiée à une entreprise dans les courts délais». D’une capacité d’accueil de 30.000 étudiants, l’université ne devra pas accueillera les futurs nouveaux bacheliers en octobre 2016. «Ce qui constitue une urgence pour l’élargissement de la carte universitaire en vue de désengorger l’Université de Dakar où des milliers d’étudiants frappent à la porte», a alerté notre source. L’USSEIN aura, rappelons-le, quatre (4) unités de formation et de recherche et deux instituts dont un pour l’arachide. Pour rappel, son recteur, Mody Guiro, déclarait au micro de Igfm(Kaolack) en avril 2015  : « nous avons essayé de voir les spécificités des régions pour mettre sur pied les UFR. Kaolack, c’est le bassin arachidier même s’il y a la production agricole ailleurs, donc on va mettre la production agricole à Kaolack. Nous avons dit aussi dit oui pour la production végétale, mais aussi pour la transformation et la nutrition qui vont ensemble ». Et de poursuivre : « Quand nous avons parlé de l’élevage, nous avons pensé à Kaffrine. C’est la région la plus indiquée. Elle aura aussi une deuxième UFR de sociologie rurale, information et communication et de conseil en agriculture ». Pour le Recteur, la région de Fatick est plus indiquée pour la pêche et l’aquaculture. Une UFR sur le Tourisme y sera implantée ».
Sudonline

Voir aussi

telechargement-3

REGULARISATION D’ELEVES SANS ACTES D’ETAT-CIVIL L’UE et de l’UNICEF mettent plus 60 millions sur la table

L’Union européenne et l’UNICEF ont accordé au Sénégal une enveloppe de plus 60 millions de francs CFA, destinée à appuyer …