Accueil / Uncategorized / Lutte: 11éme edition du chef de l’Etat: 50 lutteurs pour un étendard

Lutte: 11éme edition du chef de l’Etat: 50 lutteurs pour un étendard

La crème de la lutte traditionnelle s’est donnée rendez-vous hier, jeudi, pour la 11e édition du chef de l’Etat disputée cette année au stade Lamine Guèye de Kaoalck. Le coup d’envoi du tournoi a été donné hier, jeudi 3 mai, par Mamadou Sall, gouverneur de la région de Kaolack. Il mettra en lice 50 lutteurs issus des 11 régions dont 29 dans la catégorie des légers et 21 chez les lourds.

Source: Sudonline
Après Ziguinchor, la ville de Kaolack accueille le gratin de la lutte nationale pour la 11e édition du drapeau du Chef de l’Etat qui met en lice les meilleurs lutteurs sélectionnés lors des éliminatoires organisées dans les 11 régions du Sénégal.

La chaleur d’étuve qui s’est abattue au stade Lamine Guèye de Kaolack n’a pas refroidi les ardeurs des 50 concurrents en raison de cinq lutteurs par régions. La cérémonie d’ouverture de la compétition effectuée par le gouverneur de la région de Kaolack, Mamadou Sall qui a rappelé l’esprit qui préside à l’organisation de cette compétition considérée comme « un moment de communion et de brassage des cultures ».

C’était pour donner le coup d’envoi et permettre aux lutteurs d’entrer dans le vif du sujet, galvanisés qu’ils sont par le tambour-major, Omar Thiam accompagné des troupes Sérères de Kady Diouf Yarwako et autres Mahé Ndeb mais aussi des anciennes Gloires de la lutte.

Le Drapeau se disputera cependant dans la formule dite Open. Soit toute catégorie confondue en raison de deux lutteurs par région dans les deux catégories de poids, comprises entre 80 et 120 kg.

S’il faudrait encore attendre la seconde journée pour dessiner les différentes tendances, cette compétition est partie pour être de bon niveau technique selon Lansana Coly, entraîneur national de lutte olympique qui conduisait la délégation de la région de Ziguinchor.

« Il sera difficile de désigner des favoris à ce tournoi qui regroupe les meilleurs lutteurs du Sénégal mais on peut gager qu’il sera d’un bon niveau technique. A condition que l’arbitrage joue le jeu. C’est l’une des préoccupation » note le technicien ziguinchorois.

Après les éliminatoires d’hier jeudi, la compétition va se poursuivre ce vendredi avec l’Open. Les phases finales sont prévues demain samedi 5 mai.


À voir aussi

Touba: Les éleveurs républicains hôtes du Khalife général des Mourides…

Dans le cadre de leurs tournées de sensibilisation et d’information sur les réalisations du régime …

Macky tacle les syndicalistes «On ne peut pas dire ‘’diokhma-diokhma’’ « 

«On ne peut pas dire ‘’diokhma-diokhma’’ et en retour il n’y a pas de compensation…». …