Accueil / SOCIETE / Lutte anti-tabac: La Listab casque 28 millions pour dissuader les fumeurs

Lutte anti-tabac: La Listab casque 28 millions pour dissuader les fumeurs

La Ligue sénégalaise contre le tabac (Listab) vient de bénéficier d’un projet visant à soutenir l’application effective des avertissements sanitaires et l’interdiction des cigarettes aromatisées. Ce projet, d’un montant global de 28 millions Fcfa, a été financé par Campaign For Tobacco Free Kids (CTFK), pour une durée d’un an. L’objectif est de renforcer les capacités des acteurs de la Société civile sur les questions juridiques liées à la lutte antitabac.

 Les acteurs de la lutte contre le tabac ont reçu un soutien de taille dans le combat qu’ils mènent. Il s’agit d’un projet visant à soutenir l’application effective des avertissements sanitaires et l’interdiction des cigarettes aromatisées. Pour ce projet, des acteurs de la Société civile sont mis à contribution, comme l’Association des Femmes juristes du Sénégal. Selon leur présidente, Fatou Guèye Ndiaye, des activités de sensibilisation à l’égard des autorités administratives, des commerçants sont prévues, ainsi que des visites de terrain avec les agents du Ministère du Commerce et des visites de plaidoyer à l’egard des décideurs pour une application effective de la loi antitabac. “Nous ne sommes pas specialisés dans ce combat, mais il nous faut être capacités aux stratégies menées et aux techniques abordées”, soutient-elle.

Ces femmes juristes comptent faire vulgariser les textes sur la loi anti-tabac, avec un maillage du territoire en ciblant les populations et les institutions pour faire le plaidoyer. « L’Etat a un rôle à jouer en mettant en place des mesures d’accompagnement car ce projet va toucher toutes les régions du Sénégal », dira-t-elle. Et de renchérir : « La consommation du tabac est un problème de santé publique. Les lois sont votées, mais certains continuent d’ignorer leur existence. Nous allons voir avec la Listab les limites de ces lois pour dissuader les fautifs ».

Selon le Président de la Listab, Amadou Moustapha Gaye, notre pays a dépensé 122 milliards  Cfa en 2017 à cause des méfaits du tabac. « Nous ne gagnons rien avec l’implantation des industries du tabac, même si elles versent 114 milliards F Cfa », martèle-t-il. Il relève les lenteurs notées dans la signature de décret permettant de sortir le tabac des boutiques. « Avec ce décret, les vendeurs auront droit à une licence avant de s’atteler à ce commerce. Mais, nous continuons à développer nos stratégies pour atteindre nos objectifs », fait savoir M. Gaye qui indique toutefois que les choses bougent. Ces acteurs plaident pour que les taxes liées à l’utilisation du tabac soit reversées dans leur association car, soutiennent-ils, ils ne peuvent plus compter sur les subventions venant de l’étranger.

Ngoya NDIAYE

À voir aussi

Cybercriminalité: Un cyberespace de confiance pour tous en 2022

  La lutte contre la cybercriminalité est l’une des préoccupations majeures de nos autorités. Lors …

Linguère : Des voleurs cambriolent une mosquée, la sono emportée

Un cambriolage assez insolite s’est passé à Dahra Djoloff. En effet, des Individus non encore …